La troupe de théâtre Nacéo présente Les Feluettes ou La répétition d’un drame les 9 et 10 juin à la salle multi de Méduse. L’événement vise à amasser des fonds pour permettre à la troupe de retourner, pour une deuxième année consécutive, au Festival d’Avignon, en France, un des plus reconnus dans le milieu théâtral.

«À Avignon, la ville respire pour le théâtre pendant un mois, explique Axel Arnault, qui prend part à la pièce. Les comédiens essaient de se faire remarquer. On y retrouve plus de 1000 pièces, parmi les plus connues. C’est la loi de la jungle, il faut se démarquer.»

Tout porte à croire que les membres de la jeune troupe ont réussi à faire leur place outre-mer, puisque trois producteurs leur ont proposé, lors de leur premier passage au festival, l’an dernier, de présenter le spectacle en France. «On avait même reçu une proposition pour monter le show dans une salle au cœur de Paris», précise-t-il. Malheureusement, les manques de fonds et de temps ont empêché l’équipe d’honorer en totalité les offres.

Dix étudiants ou anciens étudiants de l’Université Laval présenteront donc à 22 reprises, à Avignon, cette œuvre de Michel Marc Bouchard. Ce dernier, d’ailleurs, a été «séduit par la qualité de la production», aux dires d’Axel Arnault.

Les Feluettes, c’est l’histoire de prisonniers sans éducation, ni formation théâtrale, ni moyen, ni costume qui prennent en otage un évèque qui s’était déplacé pour entendre la confession d’un détenu. Ils lui joueront, avec émotion, un événement qui s’est déroulé il y a plus de 40 ans, à Roberval.