«Normalement, on est quatre musiciens en tournée, mais à Québec ça se passe bien, la réponse est bonne alors on a décidé de venir full band. Tous les musiciens de l’album vont être là, on va être huit sur scène avec les cuivres», annonce Dany Placard. Le spectacle regroupe des chansons de ses deux albums solo, mais aussi quelques tounes de Plywood ¾, la formation précédente du musicien. «C’est sûr qu’on les a réarrangées, on a ajouté du violon. Il y a moins de percussions aussi et moins d’instruments fabriqués», révèle le chanteur. Comment se passe la tournée? «Super bien», affirme Dany Placard. C’est sûr que je n’ai pas vraiment de hits qui jouent dans les radios ou de clips qui passent à la télé, mais les salles sont de plus en plus pleines. C’est vraiment un travail de terrain.» Un travail reconnu également par ses pairs, puisque Placard à remporté le prix de l’album folk/country de l’année au dernier Gala de l’alternative musicale indépendante du Québec (GAMIQ). «C’est ben ben cool! Ça ne changera pas ma carrière, mais c’est le fun de se sentir apprécié par d’autres personnes que ses chums», lance le chanteur.    

Raccourci   
Lancé en mars dernier, Raccourci reprend les thèmes de la route et de la solitude, thèmes chers à Placard. Le chanteur présente son disque comme une continuité de l’album précédent : «J’avais commencé à toucher au road trip avec Rang de l’Église et là j’ai voulu accentuer l’image de route. C’est un album qui est beaucoup plus road movie, moins introspectif, moins personnel, mais avec plus de personnages.» Un album plus achevé musicalement. Un son qui flirte avec le rock et le country, mais où le violon et les cuivres occupent une place importante et où la voix un peu râpeuse de Placard s’intègre habilement à l’ensemble.

Proche de l’Americana, avec des accents à la Calexico et influencé par Tom Waits, le son de Dany Placard est certainement l’un des plus intéressants de la scène folk québécoise.