Sans vouloir en faire l’éloge, il faut tout de même mentionner que 1001 œuvres classiques qu’il faut avoir écoutées dans sa vie est fort complet et parfait pour le néophyte qui désire parfaire ses connaissances en matière de musique classique.

Les points forts d’abord. Il faut mentionner que l’ouvrage de référence est d’abord un beau livre. Bien fait, bien illustré, avec un visuel remarquable, dont des images de compositeurs ou d’interprètes en pleine action. L’ouvrage est agréable à feuilleter et ne serait-ce que pour cela, il mérite qu’on y jette un coup d’œil. Il est aussi aisé de le consulter et de s’y retrouver, le classement par époque facilitant la chose. De même, les informations de base données en vrac au début de chaque article sont précises et renseignent sur le genre, le ou les interprète(s) et l’année d’enregistrement de la version proposée. Ainsi, le livre pourrait, à la limite, être considéré comme un dictionnaire des œuvres classiques canoniques. Pour retrouver une œuvre précise, l’index des auteurs est bien fait et utile. Coup de cœur accordé au glossaire, précisant la définition de termes qui ne sont peut-être pas évidents d’emblée pour les non-initiés.

Les auteurs de l’ouvrage sont des spécialistes – musicologues, journalistes, professeurs ou musiciens eux-mêmes –, nul besoin de mentionner, donc, qu’ils sont dignes de confiance. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à trouver dans 1001 œuvres classiques qu’il faut avoir écoutées dans sa vie des critiques étoffées. De fait, les articles demeurent somme toute assez superficiels, abordant d’abord brièvement la vie du compositeur à l’époque de la création de l’œuvre, puis l’œuvre elle-même et, souvent, des informations sur la version recommandée. Ce qui demeure le plus intéressant reste que les auteurs proposent justement une version particulière des œuvres ; cela dirige le lecteur vers un objet précis.

Quelques écueils au tableau. D’abord le titre prescriptif. En effet, quiconque a un esprit critique le moindrement développé se demande pourquoi faut-il avoir écouté ces œuvres dans la vie. Il n’y a pas que le titre qui est prescriptif, tout l’ouvrage présente une telle attitude. On se demande aussi pourquoi une œuvre plus qu’une autre est choisie, puisqu’on s’attend parfois à trouver une pièce phare qui, on ne sait pour quelles raisons, ne se trouve pas dans les choix des auteurs. Donc, nous sommes contents que les spécialistes choisissent certaines œuvres pour nous, mais quiconque s’y connaît un peu, se questionne sur la validité des choix offerts.

Bref, 1001 œuvres classiques qu’il faut avoir écoutées dans sa vie est un excellent ouvrage pour s’initier à la musique des grands compositeurs de toute époque qui permet d’apprécier l’évolution d’un art dont la réputation n’est plus à faire.