L’édition 2009 du Salon international du livre de Québec se tiendra du 15 au 19 avril prochain, au Centre des congrès, sous la présidence d’honneur de l’auteur Jacques Godbout.

Les nouvelles technologies, Internet en tête de liste, proposent de redéfinir les façons de communiquer et, donc, de considérer le livre. C’est sur fond de telles attentions que le président d’honneur de la prochaine édition invite à envisager le Salon du livre : un endroit réel, où se produisent des contacts bien réels.

Et en ce sens, il y aura de quoi être servi. Vous aurez la possibilité d’assister à l’une des nombreuses tables rondes, dont l’une autour du legs de Félix Leclerc, ou des thèmes de l’environnement ou de l’alimentation. À moins que vous ne soyez davantage attirés par une discussion autour de l’importance de lire ses contemporains, à laquelle prendront part les auteurs Dany Laferrière, Yves Beauchemin et Élisabeth Vonarburg ?

Peut-être vous sentirez-vous davantage interpellés par un face à face entre le caricaturiste André-Philippe Côté et le maire Régis Labeaume ? Vous pourriez encore préférer rencontrer les champions de l’Université Laval, les Alain Beaulieu, Neil Bissoondath, Jean-Marie De Koninck et Jean Désy, que vous seriez encore servis.

Reste aussi la possibilité d’une rencontre avec votre auteur favori, l’un des 800 présents au Salon, ou alors des pourparlers subtils avec l’un des 950 éditeurs sur place. Reste également la tenue, concomitante au Salon, de la 22e édition du Festival de la Bande Dessinée francophone de Québec, qui s’expose à la Bibliothèque Gabrielle-Roy jusqu’au 30 avril, ainsi que quelques remises de prix, dont celle du Prix littéraire des collégiens et du Prix France-Québec.

Ou alors, vous pourriez avoir la simple envie de vivre le livre différemment, d’en sortir pour, peut-être, mieux y revenir.