Fort de sources d’inspiration hautement diversifiées, Felix Culpa évolue sous plus d’un créneau. Manuel Durand, bassiste du groupe, décrit leur style comme «très loin d’une ligne droite». Il ajoute que «musicalement, ça part dans plusieurs directions, autant le rock que le ska ou plein d’autres courants, mais l’univers qui en ressort demeure malgré tout cohérent». Souvent absente des formations rock, la trompette apporte ici la touche festive qui distingue Felix Culpa de ses compétiteurs. La pochette de leur nouvel album, L’Heureuse Erreur, représente le corps d’un homme en complet avec la tête explosée en confettis multicolores [magnifique œuvre que l’on doit à l’artiste Fred Jourdain]. Le chanteur et trompettiste Jean-François Labadie explique que «la pochette s’apparente beaucoup au groupe; les couleurs sont festives, diversifiées, tu mets ça dans tes oreilles et ta tête explose!»

Au centre de la démarche lyrique de Felix Culpa : réveiller les cerveaux endormis trop facilement par la société qui permet tout, sans trop d’efforts. Selon Jean-François Labadie, «la plupart des chansons touchent à différents niveaux au problème de la paresse intellectuelle qui est de plus en plus présente.» Manuel Durand complète : «On le voit autour de nous, mais aussi beaucoup à l’intérieur de nous-mêmes.»

Les thèmes abordés sur l’album sont assez variés, allant de la politique fédérale à l’alcool au volant, en passant par le scandale patriotique de l’achat d’Unibroue par Sleeman. Le groupe se fait également un point d’honneur de représenter fièrement la langue française. Jean-François Labadie, auteur de plusieurs des textes de l’album, affirme que «chanter en français représente des défis même pour les francophones. La langue française impose des technicalités que l’anglais n’a pas et avec lesquelles on doit composer. Également, le marché extérieur est tout de suite un peu moins ouvert, mais pour nous, c’est vraiment une question de valeurs.»

Après avoir déjà fait bon nombre de spectacles, entre autres la première partie des Vulgaires Machins et celle des Trois Accords, Felix Culpa a finalement décidé de sortir L’Heureuse Erreur, lancé officiellement au Cercle le 6 mai dernier. Manuel Durand explique que «l’expérience de studio a permis au son du groupe d’évoluer énormément. Les gens qui nous suivent depuis longtemps ont tous remarqué le peaufinage différent des chansons. On est habitués de jouer ensemble, mais ça a fait du bien aussi de prendre quelques minutes pour vraiment s’entendre dans le détail.»

Aucune prestation n’est officiellement au programme pour le groupe prochainement, mais Jean-François Labadie assure que «si la dernière année a été assez pauvre en termes de spectacles pour permettre la préparation de l’album, l’année prochaine en sera beaucoup plus riche. Surveillez notre site web.» L’invitation est lancée.