«Ce que vous verrez lors du spectacle, ce sont des gens comme vous, des gens authentiques, une réalité existante exprimée par la danse», affirme d’entrée de jeu Arcell Cabuag. Il explique que les thèmes mis en évidence dans la prestation sont la compassion, le respect, l’amour, la reconnaissance d’un Dieu et le partage. Selon l’artiste, ces valeurs touchent chacun d’entre nous malgré nos cultures et nos différences ethniques.

La signature du chorégraphe Robert K. Brown se caractérise par un amalgame de danses africaine, moderne, classique et hip-hop dans ses oeuvres. Selon Arcell Cabuag, tous les mouvements ont un sens, rien n’est arbitraire ou injustifié. La pertinence de cette combinaison de styles de danses hétéroclites, comme le fait Robert K. Brown, repose sur le principe que pour exprimer un moment ou communiquer une émotion, un style peut être plus approprié qu’un autre.

Pour la programmation du spectacle, Ronald K. Brown a décidé de présenter les chorégraphies Come Ye (2003) et Grace (1999) dans leur intégralité ainsi que la première partie de l’œuvre Walking Out The Dark (2001).