PHOTO: Courtoisie, Envol et macadam

Photo: AnonymeSébastien Grainger et Jesse F. Keeler ont récemment mis fin au très reconnu Death From Above 1979 dans le but avoué d’explorer au maximum leur créativité en tant qu’artistes solos. Sébastien explique : «Notre popularité était rendue tellement accaparante qu’on passait tout notre temps en tournée et qu’on ne se concentrait qu’uniquement sur ce projet. On avait besoin d’en sortir».

C’est donc en plein contrôle de sa musique et après avoir mis à nu toute son inspiration que Grainger se présentera au Cercle. Le son solo de Sébastien est bien différent de celui du célèbre duo. Son style, beaucoup plus alternatif et également instrumentalement plus complet que celui du groupe, révèle un esprit musical impressionnant. Les pièces sont toutes composées entièrement par lui et l’album est signé de son unique nom. Par contre sur scène, il s’entoure de trois musiciens, amicalement nommés The Mountains.

L’artiste avoue que le public devant lequel il joue module incontestablement le spectacle qu’il donne. «Vue des yeux du band, la différence entre les publics des différentes villes est subtile, mais importante, explique-t-il. Si le public a l’air moins intéressé que je pense qu’il devrait l’être, je vais agir avec un peu plus d’agressivité pour les provoquer. S’il est de mon côté, je m’oublie dans la musique et je présente un meilleur concert. Les deux méthodes sont très divertissantes mais je préfère la seconde où les chansons peuvent prendre tout l’espace sur scène. Nos prestations à Québec l’ont toujours permis et je suis excité d’aller y présenter notre nouveau son!»

Avec les deux excellents groupes qui ouvriront le bal, Land of Talk et Still Brother, souhaitons que la foule sera réceptive à souhait au nouveau son de ce remarquable multi-instrumentaliste.