C’est au Cercle que les membres de The Best Foot Forward lançaient jeudi dernier leur premier album : An Introductive Guide to Festive Culture. Leur première performance sur scène en près de cinq mois s’est soldée par un brillant succès. Le public était au rendez-vous et les quatre membres du groupe ont livré la marchandise avec assurance.

Pas beaucoup de nervosité sur la table alors que les membres du groupe mangeaient leur steak avant de se lancer dans les derniers préparatifs de leur grand lancement. « C’est la première fois qu’on se donne la peine de faire un alignement de chansons presque un mois et demi d’avance. Pour faire une suite logique, on avait vraiment préparé une ouverture et une fermeture de show. Ce qu’on veut, c’est avoir de quoi de professionnel à présenter », détaillait Paul-Raphaël, le chanteur du groupe, à peine une heure avant le spectacle.

Si la nervosité n’était pas au rendez-vous, c’est qu’elle n’avait en effet rien à faire là, jeudi dernier. La voix de Paul-Raphaël Charron était sûre et solide. Dans tous les styles qu’il va chercher sur l’album, il réussit sans problème à faire bouger la foule qui s’anime à mesure que le spectacle avance. Un peu comme si le funk ou le groove – ou appelez le bien comme vous voulez – agissait efficacement à réchauffer tous les spectateurs glacés arrivant de l’extérieur, à -30 degrés.

On sent très bien qu’à la guitare, Antoine Guay éprouve un réel plaisir à jouer et à faire les pires grimaces de rocker comme on les aime. Olivier Amyot-Ladouceur, à la basse, est quant à lui le fond groovy qui vient faire vibrer la foule.

À la batterie, Sacha Lauzier-Bonnette est plus qu’efficace. À un moment seulement, le batteur, qui rappe avec Paul-Raphaël, semble trébucher sur ses mots.

Anciennement Generator, The Best Foot Forward garde le même côté festif, mais avec une certaine maturité ajoutée. Questionné sur la différence existe entre les deux entités, Sacha Lauzier-Bonnette estime que la méthode de travail y est pour beaucoup. « La différence musicale entre Generator et The Best Foot Forward, c’est qu’avant, on avait un show qui avait mené à un EP et là, on a un album qui mène à un show. Il faut donc adapter ce qu’on a créé en studio pour le live », affirmait Sacha.

Pour attirer les foules, The Best Foot Forward n’avait rien négligé. Benoît Lacourse, ami et chef cuisinier, avait créé une bouchée à l’image de chaque membre du groupe, allant du mini-burger à la petite salade de pommes et chou-fleur. Le tout était servi dès l’ouverture des portes, afin de faire patienter ceux qui s’étaient déplacés pour voir Generator, muté en The Best Foot Forward.

Et pour avoir muté, ils ont muté. La chenille s’est transformée en papillon.