Mardi soir pluvieux. La Salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec est bondée. Le public venu assister à la pièce Chante avec moi discute, insouciant. Soudain, un rythme répétitif de batterie se fait entendre. Les gens se taisent, prêts au spectacle. Ils n’ont aucune idée de ce qui les attend. La prochaine heure sera intense, emplie de surprises mais surtout, de questionnements.

Cloé Hurtubise

Avec Chante avec moi, le Théâtre du Trident ouvre sa saison 2014-2015 sur une note rafraîchissante. Cinquante comédiens sur scène, c’est quelque chose d’assez impressionnant à voir. Imaginez si, en plus, ils entonnent tous le même air et enchaînent les mêmes mouvements. Plutôt grandiose, n’est-ce pas? Pour un effet réussi, cela demande beaucoup de travail et de coordination.

L’auteur et metteur en scène de la pièce, Olivier Choinière, a surmonté les obstacles pour parvenir à un spectacle fini et haut en couleur. Ce n’est pas pour rien que Chante avec moi a reçu le prix de la critique dans la catégorie Montréal pour la saison 2011-2012 de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT).

On ne doit, par contre, pas s’attendre à une pièce à grand scénario. Ici, pas de dialogue, seulement une chanson aux paroles toutes simples. Tout est dans l’action, l’émotion, le vécu et, surtout, le jeu excellent des acteurs qui nous entraînent, malgré nous, dans leur ritournelle. « Je chante, oui je chante, pour que tu chantes, avec moi. » Impossible par la suite pour le spectateur de s’enlever ce refrain de la tête. Il tourne et tourne encore, comme une mélodie sans fin. Ce qui est, en fait, un peu le but du spectacle.

La pièce Chante avec moi fait constater l’absurdité de la société moderne. Elle nous amène à réaliser à quel point l’humain est conditionné à agir d’une certaine manière et à toujours suivre la même routine, même si celle-ci, parfois, n’apporte plus aucun plaisir. À travers les lignes de cette chanson sans fin, on peut voir une critique sociale, une dénonciation, un constat de la faiblesse humaine.

Il n’y a pas de conclusion en soi, seulement un moment de flottement ou personne ne sait comment réagir. Applaudir? Partir? Attendre? On quitte finalement la salle avec un sentiment étrange et partagé. Les questions se bousculent et l’incertitude demeure.

Chante avec moi est un spectacle parfait pour celui qui cherche non seulement à se divertir, mais aussi à se remettre en question, et pour tous ceux qui ont envie de vivre une expérience particulière, différente, déstabilisante. Chacun le vivra à sa manière mais, une chose est sûre, que l’on aime ou pas, ce spectacle ne laissera personne indifférent.

Quoi : Chante avec moi d’Olivier Choinière

Qui : Le Trident, mise en scène d’Olivier Choinière

Quand : Jusqu’au 11 octobre 2014