L’ONF rend disponible, sur son site web, Les Rose, un documentaire de Félix Rose qui aborde les sombres événements d’octobre 1970 sous un nouvel angle.

Par Jessica Dufour, journaliste multimédias

Cinquante ans après la Crise d’octobre, Félix Rose tente de comprendre ce qui a motivé son père, Paul Rose, son oncle, Jacques Rose, ainsi que les autres membres de la cellule Chénier du Front de Libération du Québec, à kidnapper Pierre Laporte. Le documentaire de deux heures rassemble des témoignages, des archives et des images tournées par Paul Rose dans sa jeunesse. Une histoire aussi collective qu’intime, un « drame familial ».

Loin de faire la promotion du terrorisme, le documentaire revient sur le contexte politique et social des années 1960, plus particulièrement sur les conditions de la classe ouvrière au Québec, sur la répression faite par le gouvernement, les services de police et les chefs d’entreprises américaines. « La libération nationale, ça se faisait par les armes. C’était la dernière solution quand la démocratie n’était plus là », dit Jacques Rose, la mort de Pierre Laporte faisant suite à l’escalade des tensions entre le FLQ et le gouvernement qui refusait d’accéder à ses requêtes.

Bien que ces événements se soient produits il y a cinquante ans dans un contexte historique et politique différent d’aujourd’hui, le documentaire met en avant un concept qui, dans les grands bouleversements, continue de frayer son chemin : celui de la solidarité.

Crédits photo : ONF