Curry love
Pif Paf Hangover

The good people records

Étonnant. Voilà comment qualifier le premier CD du groupe Pif Paf Hangover. Avec Curry Love, les quatre gars originaires de Saint-Jérôme proposent un disque pop-rock-indie-funk-disco-combo éclectique, parfois électrique, mais étonnement cohérent.

À la première écoute, la tête dodeline tout seule, et ce, dès la première pièce. Même qu’il faut vérifier à quelques reprises si c’est bien encore Curry Love qui joue. C’est que pour un premier album, ça sonne fort, ça sonne bien ficelé. Il faut dire que les gars jouent ensemble depuis 2009 et ont quand même un EP (sorti en 2011) derrière la cravate.

Deuxième écoute, ça passe toujours bien. Quelques failles ici et là, mais rien d’inquiétant. Certains accents rappellent Metronomy, le vieux Franz Ferdinand et Mika. Sursaut : sur la pièce Bombay, un ensemble de cordes ajoute une trame lyrique épique. La violoncelliste du groupe Monogrenade, Marianne Houle, coordonne les cordes sur l’album. On la retrouve sur plusieurs pièces, dont la très jolie Birds. Cet ajout surprenant donne l’épice (le curry?) au groupe, qui serait plutôt funky-rock, sinon.

De pièce en pièce, on découvre de nouvelles surprises. Un combo de cuivre à la cubaine sur Ginger, un orchestre cacophonique sur la pièce instrumentale La Houle, un duo masculin-féminin sur So Long. Parmi les 13 morceaux de l’album, aucune redondance.

Curry Love a été co-réalisé avec David Laurendeau (Jorane, Richard Séguin, sonorisation de l’année Adisq 2012, Alfa Rococo). On peut aussi retrouver les voix d’Audrey Emery, d’Amylie, de Myëlle et de Warren Slim Williams. Bref, les membres de Pif Paf Hangover se sont entourés d’une équipe de pros pour sortir leur CD. Bon choix!

Troisième écoute : une envie de sortir un barbecue sur le balcon. Dès qu’ils chantent « This is my curry love marinade », la salive vient. Maxo Finn, François Lelièvre, Emmanuel C. Boucher et Gabriel Hardy signent un album hop-la-vie qui vieillira bien.

Curry Love paraîtra le 18 mars sous l’étiquette montréalaise The good people records (aRTIST oF tHE yEAR, Buddha Kick). D’ici là, des extraits sont disponibles sur leur bandcamp.

Pif Paf Hangover est une épice bien surprenante. À écouter si on aime aussi : Mobile, Mika, Metronomy (les bands qui commencent par M)

Les pièces phares : Birds, Whatever Works, Curry Love Marinade.

3,5/5  Marie-Ève Muller