Gesamtkunstwerk_Dead ObiesTrois ans après la sortie de Montréal $ud, les gars de Dead Obies reviennent en force avec une « œuvre d’art totale » en partie enregistrée lors des concerts des 14, 15, et 16 octobre 2015 au Centre Phi. Les six rappeurs montréalais nous font pénétrer dans un univers aux beats uniques, tout en nous invitant aux premières loges de leur projet musical. Bienvenue dans un monde où création et participation sont au rendez-vous.

Le dernier opus, Gesamtkunstwerk, propose un son rassembleur aux racines trap, drill et bien sûr, piu piu. On retrouve un album plus émotionnel et sincère que le dernier. Le concept repose sur l’exécution du projet en lui-même, le but étant d’intégrer la « texture live » à l’enregistrement. L’énergie du spectacle est palpable à travers la musique. C’est carrément renverser le processus de création d’un album. Le show vient avant le disque.

Le dernier porte donc bien son nom, qui en allemand veut dire « oeuvre d’art totale ». Les rappeurs veulent explorer le rap dans sa totalité par l’entremise du spectacle. Comme l’auditoire influence le cours de l’expérience scénique, sa présence se veut soulignée particulièrement dans Oh lord et Untitled où on assiste à un précieux fragment de concert. Gros coup de cœur également pour Jelly et Explosif. On y retrouve tout de même quelques pistes inefficaces, je pense à Johnny et Moi pi mes homies, où les beats et les verses sont convenables, or le refrain est juste énervant. Mais en général, l’opus est une réussite.

À fond dans les speakers de l’auto comme peinard dans le salon, il s’agit d’une création musicale revisitée qui recherche un désir esthétique hors du commun. On remarque les influences de rappeurs américains comme A$AP Rocky, Kendrick Lamar et même, de temps à autre, une fine touche de Flatbush Zombies. Un beat qui donne envie de mosher, de virer une brosse « and getting high ».

Gesamtkunstwerk est donc un album studio, tapé en live, ainsi que le lieu de tournage du vidéoclip Aweille, sorti trois mois plus tôt. Il est question d’un rapport de force entre le vrai et le faux. La musique rassemble ici plus que jamais.

Dead Obies se produira le 18 mars prochain au Cercle à Québec. 

Note : 3.5/5

Je sais je devrais juste être gratefull dire merci,
Mais still toutes les bains de foule que je prends me rendent perplexe
I mean tout ce que je voulais c’était le respect des MC’s que je trouvais cool
Tout le reste je le sacre à la poubelle
Gotta keep movin’ ou ben phone
So tant qu’à le faire pour le fame fait le pour nous
T’a pas rien à prouver, fait-le pour toi
Arrête donc d’en parler
Le Do it, le do it

Explosif