Après le succès fulgurant qu’a connu Le poids de confettis en 2013, premier album de Mélanie et de Stéphanie Boulay, les attentes étaient élevées pour la suite de leur carrière. Deux prix Félix plus tard, elles signent 4488 de l’Amour, dont la sortie est fixée pour ce 16 octobre.

4488Dès la première écoute, on est plongé dans l’univers qu’elles nous ont fait découvrir et aimer avec leur premier disque. Pas de doute, avec 4488 de l’Amour, on a bien affaire à un album des sœurs Boulay. On retrouve avec plaisir les harmonies vocales qui font le charme du duo, toujours aussi justes et efficaces.

Tantôt cocasses, tantôt émouvants, parfois les deux en même temps, les textes parlent d’amour et de voyage et revêtent une simplicité charmante. Ponctuées de québécismes et d’anglicismes, les paroles dégagent une atmosphère naïve et juvénile, mais n’en sont pas moins fortes en images. Par exemple, on ne peut que sourire en entendant l’expression « C’qu’on a vécu, nous deux, ça s’prend take out » dans la pièce Andaman Islands. Encore une fois, les arrangements sont signés Philippe B : on reconnaît le style et les instruments à cordes qu’on pouvait entendre sur Le poids des confettis.

Cependant, les sœurs Boulay parviennent à se renouveler, à éviter le piège de la simple redite. Musicalement, elles se réinventent par l’ajout de cuivres qui donnent lieu à des arrangements plus riches et enveloppants. Elles expérimentent aussi avec des sonorités exotiques, incorporant des instruments comme le güiro ou la kalimba à certaines pièces (Jus de boussole). À l’inverse, le duo n’hésite pas à aller dans un registre dépouillé sur d’autres morceaux, troquant les cordes pour le piano (l’émouvante Prière) ou pour le chant a capella (De la noirceur naît la beauté).

Bref, bien qu’on y trouve quelques rares maladresses lyriques et que la naïveté volontaire puisse s’apparenter à un manque de maturité aux yeux de certains, la visite du 4488 de l’Amour est une visite de laquelle les habitués, comme les autres, risquent de sortir conquis.

4/5

4488 de l’Amour

Les sœurs Boulay

Sortie le 16 octobre