Stigmates de l’amour

C’est avec un deuxième album, uniquement composé de pistes francophones cette fois-ci, que Simon Paradis propose un univers déchirant, mixant nostalgie et tristesse, rappelant avec brio la douleur d’une plaie ouverte sur le cœur.

Critique CDImpossible de rester indifférent devant un recueil de chansons aussi poignantes, faisant revivre note après note les étapes émotives suivant l’abandon de l’autre. Simon Paradis présente, avec L’issue du soir, une ascension importante, mettant en vedette l’écartèlement du corps humain, brouillé par le sortilège puissant qu’est l’amour.

Sublime gradation psychologique débutant avec l’imposition d’une distance saisissante, comme le laisse entendre le morceau Salon Balcon. Son qui entame cette aventure déroutante. Concevoir cette lourde distance qui s’infiltre malgré des efforts vains pour le retenir, et qui devient une véritable maladie, faisant basculer une vie commune en un claquement de doigts.

Simon Paradis crache sa douleur contagieuse et se livre corps et âme sur les touches de son piano, comme l’on peut l’entendre sur Corbeau, hymne au désespoir amoureux. Cette composition nous fait passer de la colère à la considération, puis à la nostalgie perceptible d’Appartement, le cœur battant de l’album. C’est l’acceptation de la défaite, malgré cette envie constante de vouloir se démener encore et encore au nom de la passion.

Il est intéressant de remarquer le mystère quant à l’avenir de l’auteur. L’espoir se fait tout de même sentir de manière omniprésente tout au long de l’écoute. Express de minuit, véritable cri du cœur, en témoigne bien. Malgré ce long chemin entrepris pour accepter la défaite et passer à autre chose, l’interprète ne peut s’empêcher de regarder en arrière, d’attendre son retour les bras ouverts.

Mais comment accepter cette défaite? Comment concevoir ce rejet personnel quand aucune réponse ne se présente? Passer à autre chose. Accepter l’abandon si difficile à concevoir et devenir Sentinelle. Lâcher prise pour voir le monde sous un nouveau jour et ainsi ouvrir les yeux pour enfin comprendre.

L’issue du soir marque assurément la fin d’une période obscure pour le jeune auteur-compositeur-interprète de Québec. Son son pop folk harmonieux, relaxant et à la limite de la déprime nous offre une expérience musicale bien dosée, qui sait toucher les cœurs sensibles parmi nous.

4/5

L’issue du soir

Simon Paradis

La Palette