Quand la formule va bien…on ne la change pas. C’est pourquoi vous retrouverez vos émissions telles que vous les connaissiez avant que l’été recommence et que votre téléviseur entre dans sa période d’hibernation. La nouveauté sera également de la partie sur les ondes de Télé-Québec, pour le plaisir des petits et des grands. La chaîne généraliste incomprise serait-elle en train de devenir une incontournable ?

Toutes les catégories d’émissions accueilleront leur «petite nouvelle» dès septembre. Société, fiction, jeunesse, culture, sciences et environnement: rien n’a été négligé. Malgré une programmation très axée sur les intérêts du grand public, Télé-Québec n’a pas pour autant délaissé sa mission éducative, allant même jusqu’à partager des connaissances avec un ton ludique. C’est notamment le cas de Génial!, une diffusion de type scientifique et technologique tournée à la manière d’un quiz télévisé. Le jeu scientifique sera animé par Stéphane Bellavance, que l’on a pu remarquer sur les ondes de vrak.tv, et le biochimiste Martin Carli.

Le monde sportif n’aura plus de secrets après la série documentaire Au nom du sport, réalisée par une bande de chroniqueurs et de journalistes sportifs. Le plus grand fantasme de tout amateur de sport sera réalisé grâce à un travail de recherche approfondi. Tous les angles du milieu seront éclairés, sous la narration du comédien Patrice Robitaille.

Commencera à l’hiver une autre série documentaire, Art sous enquête, dirigée par un ancien enquêteur de la Sûreté du Québec spécialisé en histoire de l’art, Alain Lacoursière. Les amateurs d’art sont convoqués à ce rendez-vous unique, où l’enquête criminelle n’est qu’un prétexte alléchant pour faire découvrir les artistes québécois.

Télé-Québec poursuit sa diffusion de séries américaines avec Weeds, qui en est rendue à sa sixième saison aux États-Unis. Il s’agit d’un des feuilletons les plus regardé et vous comprendrez pourquoi en suivant les aventures de Nancy Botwin. Veuve et mère de famille, celle-ci assure la subsistance de ses proches en vendant du cannabis dans une riche banlieue de la Californie.

Divertir les enfants reste dans les priorités de la chaîne. D’ailleurs, environ 45% de la grille horaire est occupée par des émissions jeunesse. Trois nouveaux dessins animés débarqueront sur les ondes : les Popilous, Eliot Kid et Les frères Kratt.
C’est sans oublier le nouveau débat de société animé par Claire Lamarche, Huis clos (qui fait l’objet d’un article en page 11 de cette parution). Les cinéphiles pourront encore cette année profiter d’une belle variété tirée du cinéma de répertoire et ce, sans pause publicitaire. Comme dans le passé, il faudra également surveiller la panoplie de documentaires. Décidemment, Télé-Québec restera fidèle à elle-même.