Originaire de Québec, l’artiste Marie-Sigrid Lefebvre propose, pour sa première exposition solo depuis la fin de ses études à l’Université Laval, une série de photographies ludiques qui font référence au culturisme du milieu du siècle. Les modèles qu’elle a choisis ont des physionomies diverses, qui n’incarnent pas nécessairement les canons de beauté de la musculature, mais qui démontrent bien l’authenticité et la diversité que recherche l’artiste. En effet, celle-ci adopte une approche qui contraste avec l’ère du numérique et de la recherche de la perfection.

Munie de son vieil appareil Kodak Brownie, qui a été commercialisé à la fin des années 40, l’artiste privilégie plutôt les accidents et les imperfections. Par exemple, celle-ci  raconte que la texture d’une des photographies exposées était due au simple fait qu’elle avait échappé son appareil dans le sable. Une fois le négatif développé et la photographie agrandie, les grains de sables qui s’étaient accrochés ont complètement changé la dynamique de l’œuvre. De plus, son appareil très basique, ne disposant d’aucun réglage, donne à son travail un style rétro, qui correspond à sa passion pour l’esthétique photographique du début du siècle

Les œuvres de Marie-Sigrid Lefebvre, qui jouent sur le contraste entre les poses calculées de ses modèles et les imperfections du médium, proposent donc une réflexion sur le culte du corps et sur la recherche de la perfection. Toutefois, cette réflexion ne prend pas le dessus sur le côté purement esthétique, puisqu’elle-même affirme que son travail se veut avant tout léger, rigolo et farfelu.

Quoi ? Cultive ton muscle

Qui ?  Marie-Sigrid Lefebvre

Où ? L’Établi, 265 St-Vallier est

Quand ? Jusqu’au 17 septembre