Stolen Heights est un projet musical audacieux qui a vu le jour dans la ville de Québec, notamment entre les murs de l’Université Laval, et qui, avec l’aide de La Ruche, pourrait prendre de l’expansion dans les prochaines semaines.

Miléna Babin

Maxime Vallières, technicien de son de formation mais aujourd’hui étudiant en communication publique à l’Université Laval, a eu l’idée d’ajouter un élément clé à sa formation : la présence d’une peintre qui crée des toiles en direct de la scène en s’inspirant de la prestation des musiciens.

Le groupe Stolen Heights, qui n’existe que depuis le printemps 2013, propose une formule fort intéressante. Avec l’accord de ses deux musiciens, respectivement Françis Labbe ( étudiant en musique à l’Université Laval, basse ) et Pierre Émond ( batterie ), Maxime Vallières a offert à l’artiste Audrey Loignon de participer à leurs prestations en direct. « Moi personnellement, ça m’a bouleversé quand j’ai découvert ce qu’elle faisait. On a expérimenté cet été, au Bal du lézard, à Limoilou en musique et à l’Agité, et ça a très bien fonctionné ! », explique-t-il.

Au moment où Maxime accordait cette entrevue à Impact Campus, les membres de son groupe s’apprêtaient à jeter l’encre sur l’île de Montréal pour une première séance d’enregistrement qui s’étalera sur tout le mois de septembre. Ils espèrent pouvoir livrer leur premier album en novembre. « Pour l’instant, on enregistre indépendamment, mais pour la distribution, on verra plus tard. »

Conscient que les projets artistiques qui demandent un certain financement ne sont pas nécessairement faciles à réaliser, ils ont tenté leur chance avec La Ruche. « Je connaissais déjà Kickstarter et Indiegogo, par exemple, qui sont des équivalents américains sur lesquels les groupes de musique s’inscrivent, mais quand j’ai découvert La Ruche, à Québec en plus, j’ai eu un flash. » Billets de concert, albums, t-shirts, affiches, voici ce que Stolen Heights ont échangé contre les dons qui serviront à réaliser l’enregistrement de leur premier album. « On a déjà atteint 75 % en deux semaines, on est vraiment très contents. » Toujours soucieux de l’aspect visuel, ils ont laissé le soin à Jason John ( étudiant en graphisme à l’Université Laval ) de s’occuper de la pochette et des projections vidéo. Pour avoir un aperçu du projet et pour vous laisser envoûter par l’agencement des cordes et des pinceaux, visionnez le vidéo promotionnel qui a été mis en ligne sur le site de La Ruche.