Il règne toujours, le matin du dernier jour du Festival de la chanson de Tadoussac, une drôle d’atmosphère entre fatigue et plaisir.

Cyril Schreiber 

Pourtant, avant de repartir chez soi et de tourner la page sur cette trentième édition, il existe une tradition, celle du spectacle de clôture qui condense en deux heures (voire plus) presque tout le festival, les jeunes noms comme les artistes établis. Cet exercice, qui se déroule dans l’église du village, permet de voir les nombreux artistes manqués par faute de temps et d’une programmation riche et variée.

C’est Damien Robitaille qui a été désigné pour animer ce spectacle de clôture 2013. Entre deux interventions hilarantes et même une chanson du franco-ontarien, histoire de permettre un changement de set (Femme électrique), c’est donc près d’une vingtaine d’artistes qui se sont succédé sur la scène Desjardins pour deux chansons seulement, entrecoupé d’un entracte qui a permis à la troupe Bête de cirque, qui se produira dans son chapiteau la fin de semaine d’après, de proposer un numéro pour passer le temps. Long mais riche comme spectacle.

On piochera allégrement dans cette panoplie d’artistes, d’Anne Sylvestre à Canailles, pour y trouver son compte. La preuve est, en tout cas, que ce trentième Festival de la chanson de Tadoussac fut éclectique et qu’il aura su plaire au plus grand nombre possible. En espérant que la 31ième édition soit aussi mémorable que celle-ci du plus grand des petits festivals !