Pour sa première prestation au Grand Théâtre de Québec, Ingrid St-Pierre a offert un spectacle charmant. Souriante et pétillante, la jeune chanteuse s’est livrée avec une grande générosité, interprétant les pièces de son premier album en toute simplicité.

Nathan Murray

Très à l’aise sur scène, elle a lancé l’opération séduction dès son entrée, déclarant avec une irrésistible candeur que c’était la première fois qu’elle se produisait devant un public aussi nombreux. Un défi de taille, peut-être, mais relevé avec brio : il a suffi de quelques chansons pour que le public de la salle Octave-Crémazie soit conquis par les textes naïfs et les joyeuses mélodies de la talentueuse auteure-compositrice-interprète.

Les spectateurs présents ont eu droit à un récital de près de deux heures, sans entracte, et ont ainsi eu un accès privilégié au monde tantôt loufoque, tantôt tendre de la chanteuse de Cabano. La langue bien pendue et la bouche débordante d’histoires et d’anecdotes un peu « fofolles », Ingrid St-Pierre a su, à plusieurs reprises, déclencher les applaudissements nourris d’un public sous le charme. Il faut dire qu’elle sait à la fois faire rire et pleurer, chantant parfois ses adorables envies meurtrières – dans Pâtes au basilic -, parfois les ravages de « la maladie qui fait oublier » – la chanson Ficelles, poignante. L’interprétation, d’une grande qualité, était de plus soulignée par une musique élégante. Elle-même installée au piano, Ingrid St-Pierre était accompagnée par un quatuor à cordes d’une grande polyvalence : les musiciennes qui le formaient passaient du violon à la voix avec le plus grand naturel.

Finalement, il convient de souligner ce qui fait la force de cette artiste à surveiller : des textes d’une naïveté souvent exubérante, mais aussi profondément émouvante. Il y a quelque chose de Lynda Lemay, chez Ingrid St-Pierre, avec cependant un petit plus. Et c’est, sans aucun doute, cet irrésistible petit plus qui aura séduit l’assistance, qui se sera laissa bercée avec grand plaisir par les pièces du premier album de la chanteuse, Ma petite mam’zelle de chemin. Avec, en prime, quelques nouveautés qui promettent beaucoup pour les temps à venir !

Crédit photo : courtoisie Sylvain Dumais