Ne manquez pas « Jamais Lu » : LE festival qui démocratise le théâtre au Périscope jusqu’au 4 décembre seulement !

Attablé autour d’une bonne bière ou d’une chandelle, le public savoure à faible coût l’écriture authentique d’Anne-Marie Olivier pour la première de l’édition « 10e anniversaire » de lecture de textes dramaturgiques. À chaque nouvelle soirée, un.e auteur.e différent.e déclame en exclusivité une pièce toute fraîche accompagnée de musiciens.ennes.

Par Laurent Lacaille-Roy, journaliste collaborateur

Pour le lancement, le public a été gâté d’une écriture remplie de rires et de pleures grâce à la magnifique performance d’Olivier qui s’envole à la rencontre du public jusqu’à la frontière du spectacle dans sa toute nouvelle pièce « 15 façons de te rencontrer » . Une confidence thérapeutique et intime qui témoigne du désir de redonner aux spectateurs la vérité que la fiction leur a dérobée, le tout bordé par la chaude guitare de Marc-Antoine Marceau. Leurs univers de biscuits Goglu et de Nana Mouskouri peints ce qui reste de nos familles, réchauffe notre nostalgie d’hiver et fait le deuil à grands coups de mots bombes pour que triomphe l’Amour.

C’est une invitation sincère de toute l’équipe de Jamais Lu à venir célébrer les 10 ans du festival dont la présente édition, qui a débuté à Paris au Théâtre Ouvert en octobre dernier, se poursuivra à Montréal Aux Écuries en mai prochain. «Jamais Lu», c’est avant tout une occasion pour les auteurs.es d’établir un premier contact entre leurs textes inédits et un public prêt à prendre à la légère une soirée théâtrale en format cabaret. Impossible de cacher les sourires sur les visages de tous  ceux et celles présents qui, après l’absence de la scène à cause de la covid, ont pu la retrouver en toute sécurité dans une ambiance où le théâtre est plus humain que jamais. Lus, les textes dramaturgiques ont l’humble ambition de ne pas faire travailler nos cerveaux, mais de nous émanciper de la prohibition culturelle que nous avons subie au cours de la dernière année.

Selon celle qui porte tous les chapeaux chez Jamais Lu, Marcelle Dubois la succession des éditions dévoile des textes et des auteurs.es qui, à chaque fois, rendent actuelles leurs paroles et leur forme stylistiques. Au menu, une langue française de qualité mise en œuvre au service de la fierté culturelle qui célèbre l’Autre, jusqu’à l’émancipation, jusqu’à l’inclusion… une étincelle cristallisée dans la froideur,  comme un baume à la frontière de nos lèvres. La langue française décomplexée, cette parole du quotidien, celle qui appartient aux ancêtres, se révèle à la promesse d’un futur où la place de l’art s’avère décisive.