Tenant lieu au Presbytère de Scott les 26 et 27 septembre derniers, les Journées agriculturelles du centre Nouaisons permettaient aux visiteur.euses de rencontrer des artistes de disciplines diverses en sortie de résidence, d’admirer l’architecture des lieux et de renouer avec la nature.

Par Jessica Dufour, journaliste multimédias

Les artistes en sortie de résidence ont pu exposer leurs œuvres, dévoiler une vidéo et faire des lectures en plus de partager leur expérience avec les visiteur.euses. Coline Senac, Marianne Pon-Layus, Sonia Reboul, Ayavi Lake et le collectif Les bourrasques s’entendent pour dire que leur séjour au Presbytère les a inspirées. Et il y a de quoi! En plus de séjourner gratuitement au Presbytère en échange de quelques heures de bénévolat, les artistes ont accès à une église désacralisée, à une cour où fleurissent une multitude de plantes médicinales et à la rivière Chaudière. La fondatrice du centre, Laetitia Beaumel insiste : l’ambiance est volontairement chaotique afin de sortir les créateur.rices des milieux stériles. Les enfants s’amusent, les poules se chicanent, les lapins s’accouplent et le chien réclame sa marche quotidienne.

Souhaitant entre autres ramener la culture en milieu rural, Nouaisons offre des résidences d’artistes en deux formules : l’une de douze jours en programme régulier pendant l’été et l’autre encore plus courte en candidature libre, ainsi que des formations de base en peinture, en écriture, en photographie argentique et en herboristerie. Des projets de café et de studio d’enregistrement sont également dans l’air. Le centre agriculturel est actif depuis 2018 et dirigé par Pierre Barrellon, Laetitia Beaumel et Mélissa Pettigrew, aidé.es par des bénévoles.

En autofinancement depuis ses débuts, Nouaisons espère pouvoir demander des subventions gouvernementales prochainement. En attendant, une campagne de socio-financement lui permettra de récolter les fonds nécessaires à la poursuite de ses activités.

Crédits photo