Établi dans la Capitale-Nationale depuis 2003, le festival OFF dévoile une programmation très variée cette année, du 6 au 9 juillet. Fort d’une expérience et d’une stabilité dorénavant bien installée, le comité organisateur espère surprendre les amoureux de la musique.

Depuis sa création, l’évènement se veut une pépinière des talents émergents d’ici et d’ailleurs en accordant une grande importance au procédé derrière l’art. « Notre mission centrale est de diffuser ces pratiques moins connues de Québec et d’en diffuser la recherche artistique », explique Guillaume Sirois, directeur général du groupe.

Tout ce qui n’est donc pas pris en charge par les grands évènements musicaux – quelqu’un a dit Festival d’été de Québec? – constitue le propre du mandat du OFF.

Cinq scènes, plusieurs artistes

Chaque soir, le festivalier pourra choisir entre cinq lieux de spectacles : le Complexe Méduse, le Sacrilège, la Ninkasi, le parvis Saint-Jean Baptiste et le Fou-Bar. L’accès y sera entièrement gratuit, à l’exception du complexe Méduse – le cœur du festival – où l’on vous demandera de débourser 5 $.

Peu importe votre choix, la diversité vivra de son plein gré et l’expérience musicale y sera optimisée, assure Sophie Bernier, directrice de la programmation. « La cohérence de la direction musicale est essentielle, dans la disposition des éléments, le lieu et l’heure, résume t-elle. On veut que toutes les conditions soient idéales à la découverte ».

Des spectacles qui promettent donc d’être très visuels, de manière à créer un moment entre la foule, les musiciens et l’espace. Notons la présence du duo La Grande Ourse, mais aussi des groupes Enfants sauvages et Les Goules. « Ce sont toutes sortes de propositions pour tout le monde, dans une ambiance de fête !», s’exclame Mme. Bernier.

Une ouverture à ne pas manquer

Mercredi soir, la grande soirée d’ouverture du festival débutera dès 20h30 avec Anthropologies imaginaires, un projet performatif de Gabriel Dharmoo. Les gens seront ensuite invités au karaoké-répertoire de Québec, suivi d’une performance du vibrant trio Bad Dylan.

M. Sirois estime que ce premier contact avec les amateurs témoignera de ce qu’il appelle une soirée signature. « On a créé, en début de festival, ce moment unique avec des gens du milieu, qui n’existait pas avant et qui ne risque pas de se reproduire, raisonne M. Sirois. On aime proposer cette unicité qui ne s’est jamais vue dans la ville ».

De retour à la barre de la programmation pour une 9e année consécutive, Sophie Bernier croit que son public cherche d’abord l’exploration et les révélations musicales. « La foule est très à l’écoute, ce pourquoi on veut ouvrir les portes de l’esprit dès le départ, conclut-elle. Ce sera un show rassembleur, qui présentera la scène locale que vous ne connaissez pas ».


Le festival OFF de Québec vous convie donc avec beaucoup d’éclat à sa 13e édition, dès aujourd’hui. L’équipe espère que la réponse du public sera toute autant positive que dans le passé.

Pour tous les détails concernant les quatre jours de festivités, cliquez ici.