Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

L’improvisation fait partie des fleurons de l’univers québécois. Les différentes ligues d’impro sur le campus témoignent de l’identité résolument francophone de l’Université Laval. Ton université peut se targuer d’avoir trois ligues de haut niveau qui savent attirer une clientèle large et variée friande de spontanéité et de situations cocasses.

Hugo Lafleur

La plus importante et la plus ancienne, la LUI, a vu le jour quatre ans après la LNI originale. Voyant qu’elle connaissait une popularité grandissante, la LUI a adopté un style grand public calqué sur sa ligue mère et trouvé une salle digne de ses matchs : la salle Henri-Gagnon. Robert Gravel lui-même était jaloux de cette salle ; cela se comprend, si l’on pense que l’acoustique de cette salle sert aujourd’hui aux concerts de musique classique liés à la Faculté de Musique. La principale variation sur le modèle réside dans la division des équipes, inspirée par les figures du jeu de cartes traditionnel : Piques, Carreaux, Cœurs et Trèfles. Les noms des coupes respectent aussi cette thématique : Coupe du Valet et Coupe Dame-As-Roi. En 1997, la ligue a dû se relocaliser dans son emplacement actuel, le Grand Salon, dont les installations permettent d’offrir des spectacles de qualité à une moyenne de 250 spectateurs par match. Notons au passage la présence dujoker band qui assure la qualité de l’accompagnement musical et contribue à faire des matchs de la LUI une sortie qui vaut son coût de 7 $ ( 6 $ pour
les étudiants ).

Sa cousine, la LIMUL, propose un peu plus de liberté face aux standards de l’improvisation. La LIMUL suggère un regroupement intéressant de joueurs aux horizons variés, prêts à sortir de leur zone de confort pour se lancer dans une improvisation « réfléchie ». Les matchs sont généralement présentés au Théâtre de Poche du Pavillon Maurice-Pollack et l’entrée est gratuite./

La petite dernière, la LIDUL, se démarque avec son style caustique, annoncé par l’adjectif « dangereux » dans son nom. Les équipes sont affublées d’éléments qui détonnent : les Biologiques, les Toxiques, les Corrosifs et les Radioactifs. Les matchs vont dans toutes les directions et le terme « éclaté », dans ce contexte, prend un tout autre sens. Rendez leur visite aux prochains matchs, qui se tiendront au bar facultaire La Dérive, situé dans le pavillon Alexandre-Vachon.

Si l’on peut se permettre une petite parenthèse, l’AGEMUL pourrait bien amener un quatrième événement d’improvisation dans ce paysage déjà foisonnant. L’association avait organisé l’année passée un match d’improvisation musicale au Grand Salon, sur le matériel de la LUI. Selon la rumeur, le succès de la soirée aurait motivé des gens à partir une nouvelle ligue d’improvisation musicale, à l’instar de la ligue du Cégep de Ste-Foy. À suivre…

Pour ceux qui ne seraient pas sustentés de simplement assister aux matchs, ces ligues sont preneuses, si vous savez comment les amadouer… Pour ce faire, les auditions sont tout indiquées. Si celles de la LUI ont eu lieu la fin de semaine passée, tout n’est pas joué pour les deux autres : celles de la LIMUL auront lieu le 19 septembre et celles de la LIDUL le 25 septembre. Le formulaire d’inscription est disponible sur leur page Facebook.

L’impro est là, devant toi, servie sur un plateau d’argent. À toi d’apprivoiser ce dangereux animal. Avec tes amis, si ça te met à l’aise. Tu prendras goût à sa marginalité.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651