Les sympathiques membres du groupe Quebec Redneck Bluegrass Project étaient à l’Université Laval pour l’Oktoberfest, mercredi dernier. C’est avec humour et absurdité qu’ils ont accepté de livrer quelques confidences sur eux, mais aussi sur leurs projets futurs.

Quebec Redneck Bluegrass Project (QRBP) est un groupe qui a vu le jour en 2006, en Chine. Pourquoi la Chine ? Il s’agit d’un simple fruit du hasard. Les membres du groupe sont tous d’origine québécoise et viennent de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. QRBP, c’est aussi une douzaine de personnes qui gravitent autour du projet depuis maintenant presque 10 ans.

La relation Québec-Chine

Comment cette folle histoire a-t-elle débuté ? Retour en 2006. « On est en Chine et on n’a pas une cenne. On est blancs, il y a un gros marché pour nous et on nous paie bien, se rappelle le guitariste JP “Le Pad” Tremblay. Au début, on a fait des shows avec des guits pas pluggées, des fois sans instrument. Après un bout de temps, on s’est dit : pourquoi pas avoir un vrai band ? »

La question qui tue : est-ce que ça a fonctionné ? Il semblerait que oui, car ces sympathiques « rednecks » se font reconnaître même en Chine. « J’ai rencontré une fille en Gaspésie qui m’a dit qu’elle nous avait vus à Dali, dans le sud de la Chine, il y a cinq ans », raconte le chanteur Nick Laflamme avec son accent typiquement saguenéen.

De cette union Chine-Québec est même née une petite fille, celle de celui qu’on surnomme gentiment « Capitaine Cool » (Nick) en raison de sa casquette.

Joie et fiction

Les membres du groupe se promènent un peu partout. D’Inde jusqu’à Ottawa en passant par la Thaïlande, rien n’est à l’épreuve de ces joyeux musiciens. « On espère que les gens ne se rappellent pas du show », lance avec humour « Le Pad ». Plus sérieusement, les membres souhaitent « mettre le party dans la place » et apporter une énergie forte, mais positive, poursuit le guitariste.

Auraient-ils pensé faire carrière en musique un jour ? Alors que JP affirme qu’il a toujours fait ça, les autres lancent à la blague qu’ils voulaient être astronaute, pilote de jet ou président de la Russie. Malgré des vocations quelque peu différentes de celles espérées, ces divertissants personnages semblent tout de même grandement apprécier leur mode de vie.

Oktoberfest - Alice Chiche-34

Photo : Alice Chiche

Les fans de QRBP affirmeront que les chansons du groupe racontent souvent des péripéties dignes d’une imagination débordante. Mais s’agit-il toujours d’histoires vraies ou rajoutent-ils des éléments ? « Non, au contraire, on ne dit pas tout ! » s’exclame JP. « En fait, on ne sait plus trop où s’arrête la fiction, mais c’est inspiré vraiment d’histoires vraies », enchaîne Nick.

Projets à venir

La folie de ces colorés artistes ne s’arrête pas malgré la fin de leur tournée québécoise. Effectivement, un quatrième album est actuellement en préparation et devrait sortir au printemps 2016. JP « Le Pad » précise : « Je m’en vais dans le bois à la mi-octobre pour trois semaines, tout seul, pour écrire le reste de l’album ».

De plus, les membres de QRBP annoncent qu’un documentaire sortira pour le temps des Fêtes. Enfin, ils ouvrent la possibilité de lancer un vidéoclip pour célébrer leurs 10 ans d’existence.

La petite histoire d’un long nom

« C’était un bel adon qu’on se soit rencontré en Chine et qu’on soit tous une gang de Québécois », explique JP « Le Pad » Tremblay. « On a donc décidé de mettre “’Québec”’ dans le nom », poursuit Nick. Par la suite, c’est davantage une question de rime. « On trouvait ça quand même satirique et ironique de mettre “’Québec”’ et “’Redneck”’ dans le même nom », complète Charles Hudon, violoniste de la formation.

Oktoberfest - Alice Chiche-27

Photo : Alice Chiche

Et pour le project ? Nick « Capitaine Cool » Laflamme explique que QRBP, c’est avant tout un projet. « Nous, on jouait du punk et du métal, JP avait ses projets solos et son premier album. On avait des projets à côté ». Ils ont donc commencé à faire du bluegrass sans trop penser à ce que ça allait donner. Pour conclure, le chanteur affirme que le band se plaît à dire que Québec Redneck Bluegrass Project, c’est le meilleur des noms poches.