Plaisir et découvertes musicales étaient au rendez-vous mercredi soir, le 11 septembre dernier, à l’occasion de la 18e édition du Show de la Rentrée de l’Université Laval. Les universitaires se sont rassemblés pour célébrer, au son d’une programmation québécoise, leur retour sur les bancs d’école dans une ambiance festive et énergique.

Près d’une quinzaine d’artistes étaient conviés par la Confédération des associations d’étudiants et d’étudiantes de l’Université Laval (CADEUL) pour animer les foules au pavillon Alphonse-Desjardins, alors que près de 10 000 personnes étaient attendues au cours de la soirée.

Le comité organisateur s’est réjoui du déroulement des événements, qui n’ont pas connu de débordements comme ceux de l’hiver dernier lors du spectacle de Fouki, où la sécurité peinait à garder le contrôle.

Diversité sexuelle et musicale

Crédit photo : Émile Bérubé-Lupien

Sur cinq scènes distinctes, les amateurs de musique ont pu vibrer au rythme des styles tant établis qu’émergents d’Of Course, Anatole et de Qualité Motel. «Il s’agit du deuxième événement rassemblant le plus d’artistes en simultané à Québec, après le Festival d’été de Québec», pouvait-on d’ailleurs lire dans un communiqué émis lors du dévoilement de la programmation.

La pop urbaine d’Eli Rose, forte de 10 ans dans l’industrie musicale et de succès radiophoniques, a fait danser la masse éparse devant la scène paritaire de l’Atrium, où se sont enchaînés Laura Lefebvre, et Mon Doux Saigneur, avant de laisser la place à la tête d’affiche attendue, Clay and Friends. La chaleur a alors rapidement monté dans l’espace bondé, quand les succès du dernier EP de la formation, La Musica Popular De Verdun, ont résonné.

Crédit photo : Émile Bérubé-Lupien

«Ça fait quelques années qu’on accorde une pensée à amener des artistes émergents et des artistes connus pour une diversité dans la programmation et qu’on a toujours une pensée pour avoir des artistes de lead féminin», précise la vice-présidente aux affaires socioculturelles, Ève-Marie Allard.

Crédit photo : Émile Bérubé-Lupien

 

 

 

 

Le Grand Salon a lui aussi été populaire tout au long de la soirée, jusqu’à ce que son achalandage culmine avec la montée sur scène de Qualité Motel et de la toujours populaire Basilic. Entre 22h et 2h, le Pub Universitaire a quant à lui été l’hôte de DJs.

Le Québec en avant

Ève-Marie Allard explique aussi qu’un souci a été apporté à rendre la programmation 100% québécoise. «La programmation de cette année est à la fois accessible et dynamique. On a voulu miser sur une forte présence de la scène de la ville de Québec en la complétant avec des artistes du reste de la province.»

Crédit photo : Émile Bérubé-Lupien

C’est donc un rendez-vous en janvier prochain pour l’événement de la rentrée d’hiver.