Tenues glamour, sourires séducteurs, coupes de vin abondantes, buffet première classe… C’était la fête mercredi 31 août à Montréal, tout le gratin artistique de Télé-Québec s’était déplacé pour lancer la programmation de la saison 2011-2012. Un lancement animé par le charmant et charmeur Christian Bégin. Tout en humour et avec le mot toujours juste, l’animateur n’a pu s’empêché de lancer des flèches à l’endroit de la direction qui laisse tomber son émission après quatre ans de diffusion, Curieux Bégin

L’animateur ne restera pas sur son appétit bien longtemps, puisqu’il animera Bar ouvert, qui fait partie des ajouts importants de la chaîne. Il confie : « Même après toutes ces années, je suis toujours autant stressé, mais c’est tellement un bonheur de se lancer dans un nouveau défi. » Diffusée les vendredis soirs à 21h, l’émission complètera une soirée bien mouvementée, aux côtés du nouveau quiz fort intriguant de l’animateur du Sportnographe, Jean-Philippe Wauthier. C’est avec humilité et confiance que l’animateur fera ses débuts à la télé : « La une qui tue n’est pas seulement un simple quiz, parce que je ne l’aurais pas fait si ça avait été ça. Je ne suis pas rendu au stade des Sébastien Benoît et Patrice L’Écuyer. » Également le vendredi, À la di Stasio entamera sa dixième saison. On la retrouvera sur les ondes dès 20h, partageant sa passion et ses découvertes empreintes d’exotisme. « La clé, selon la productrice Brigitte Lemonde, c’est de se renouveler constamment, de garder la passion. On ne vise pas à devenir un magazine culinaire et à cet effet, des ajouts importants ont été apportées à l’émission. Musiques, trames, couleurs… Ainsi, malgré l’émergence des nouvelles émissions de ce style, on reste unique. » 

Du côté des autres nouveautés, 1,2,3… Géant et Le dernier passager (animée par la succulente Anaïs Favron) viendront bonifier l’offre télévisuelle la plus alléchante chez les enfants. En effet, les deux émissions se joignent aux Kaboum, Toc toc toc, Toupie, pour ne nommer que celles-là, et Tactik chez les ados. En tout, c’est 9 émissions de Télé-Québec qui se retrouvent dans le top 10 des émissions jeunesse les plus regardées par les 2 à 11 ans. Leur rendez-vous commenceront désormais dès 6h les samedis et dimanches, afin d’en faire profiter davantage. 

Plus près de nous, On est tous dans le champ et Tout le monde dehors feront leur entrée au sein de la grande famille de Télé-Québec. Cette dernière sera présentée par l’animatrice de Québec Isabelle Juneau et fera état des divers sports qu’on peut pratiquer aux quatre coins de la province. « Donner le goût aux gens de bouger, de sortir et d’apprendre de nouvelles activités, savoir quels sont les endroits à découvrir tout près de chez eux, c’est le but visé par l’hebdomadaire présentée les lundis à 19h30 », nous raconte la rayonnante jeune femme. À l’hiver, Papilles, un tout nouveau magazine culinaire animé par le réputé François Chartier et le chef de Québec Stéphane Modat viendra émoustiller les sens du téléspectateur. Aussi, Claire Lamarche reviendra avec un tout nouveau concept, baignant dans l’univers de la santé québécoise, avec Soins intensifs. 

Enfin, le directeur général de la programmation et des nouveaux médias, Martin Roy,  rappelle le retour d’émissions populaires dans la grille horaire. Une panoplie de valeurs sûres demeure à l’antenne, établissant la crédibilité et la force de sa programmation. Parmi elles, Les francs-tireurs, Bazzo.tv, Une pilule, une petite granule du côté variété/société, Chabotte et fille, Les appendices, Mad Men, pour ce qui est des fictions, Planète Science, La planète bleue, Le code Chastenay, La vie en vert (6ème année) et Génial en ce qui a trait à la science et l’environnement. Stéphane Bellavance et Martin Carli se réjouissent d’ailleurs du retour de leur émission : « La science est partout, alors ça part de là. Mais aussi, du fun qu’on a à la partager. Donner le goût à des jeunes à la science et leur montrer que ce n’est pas réserver aux nerds, on est pas mal fiers de ça. » Puis, côté culture, notons les retours attendus de la revue de l’actualité culturelle Voir animé par Sébastien Diaz et également  de la 9ième saison de Belle et Bum. Normand Brathwaite, se prêtant au jeu incessant des photographes et des entrevues (comme la plupart des personnes présentes), nous révèle : « Il y a de plus en plus de stress avec les années, mais l’ajout de Geneviève (Borne) a été fantastique. Parce que moi, je ne pouvais pas tout faire seul et ce que je désire surtout, c’est jouer avec le band. Nous sommes une des seules tribunes musicales dans le milieu et c’est important qu’on soit là, pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir de la visibilité. » Lorsqu’on lui demande si l’émission est encore là pour longtemps, il souligne avec humour et générosité : « J’ai dit à Télé-Québec : si vous êtes tannés de me voir, sacrez-moi dehors. »

Une autre coupe de vin, quelques photos, des discours passionnés, et finalement on peut dire : opération séduction réussie. En quittant les bureaux de Télé-Québec, l’énergie, la chaleur et la convivialité des artisans et artistes donnait l’envie d’aller simplement s’asseoir et de syntoniser cette chaîne