Les Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) se tiennent présentement, et jusqu’au 23 novembre, partout au Québec, sous le thème de la souveraineté alimentaire. Dans la Vieille Capitale, une dizaine d’activités, de conférences et de projections documentaires sont organisées par Carrefour Tiers-Monde.

«La souveraineté alimentaire, c’est le droit de tous les peuples à une alimentation saine, adaptée aux cultures, faite avec des méthodes respectueuses de l’environnement», explique Amélie Panneton, agente d’éducation pour Carrefour Tiers-Monde. «On a choisi ce thème en partant du constat qu’il y a assez de ressources alimentaires sur la planète pour nourrir tout le monde. Ce n’est pas au niveau de la production que les problèmes se créent, mais au niveau de la distribution et de la consommation.» Selon l’ONU, 860 millions de personnes étaient sous-alimentées dans le monde en 2007. Lors des JQSI, le sujet est abordé dans l’angle des collectivités et des solutions pour accroître la souveraineté alimentaire tant au Nord qu’au Sud. «Pour nous, au Québec, ça passe par un rôle plus actif dans notre communauté : consommer local, militer pour l’étiquetage des OGM…», affirme Mme Panneton.

Dans le cadre de cet événement annuel, Guy Debailleul, directeur de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, donnera ce soir une conférence sur la souveraineté alimentaire. Demain, le documentaire Le monde selon Monsanto sera présenté au Musée de la civilisation. La programmation complète des JQSI est disponible au www.aqoci.qc.ca.