La firme VTSIOM le confirme, Vladimir Poutine a encore la cote auprès de ses électeurs. À plus de 41 points devant son plus proche adversaire, le communiste Ziouganov, il semble que les élections du 3 mars prochain seront plutôt une formalité pour le premier ministre russe. 
 
Il faut aussi rappeler qu’au début janvier, la même firme de sondage annonçait un taux de satisfaction un peu au-delà de 50%. Le même sondage annonçait un appui à 40% au parti de Poutine, Russie Unie. 
 
6 autres candidats sont en lice pour devenir le 4e président russe depuis la fondation de la fédération en 1991. Il s’agit de Gennady Ziouganov du Parti Communiste, de Sergeï Mironov du parti Russie Juste, de Grigory Yavlinski du parti Yabloko, de Vladimir Zhirinovsky du parti Libéral-Démocrate de Russie, du milliardaire Mikhail Prokhorov se présentant en tant qu’indépendant et de Dmitry Mezentsev, aussi en tant qu’indépendant. 
 
Le président russe actuel, Dimitri Medvedev, avait annoncé le 24 septembre 2011 qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de 2012, ne se prévalant pas de son privilège de réélection et préférant laisser la place à son mentor, Vladimir Poutine.
 
Autre fait intéressant, Poutine pourra désormais rester président de la Russie jusqu’en 2024. En effet, le mandat présidentiel sera, suite à une modification constitutionnelle, de 6 ans au lieu de 4. Poutine pourra donc rester en poste encore 2 mandats consécutifs, advenant son élection en mars et sa réélection en 2018.