Ossétie du Sud

L’ex-chef local du KGB en Ossétie du Sud Leonid Tibilov est sorti vainqueur du premier tour de la présidentielle qui se tenait le 25 mars dernier avec 42,48% des suffrages. Son principal adversaire, David Sanakoev, le délégué aux droits de l’Homme de la république, est arrivé deuxième avec 24,58% des voix. Le candidat qui avait la faveur annoncée de Moscou, Dmitri Medoïev, a lui été éliminé arrivant troisième.

Marc-Antoine Rioux

Un deuxième tour sera nécessaire pour départager les deux candidats. Ce dernier se tiendra le 8 avril. Rappelons que cette élection présidentielle est une reprise de l’élection du 27 novembre 2011 où la candidate de l’opposition, Alla Djioeva, l’avait remporté face au candidat de Moscou, Anatoli Bibilov. La Cour Suprême sud-ossète avait peu après invalidé les résultats de l’élection suite à une plainte officielle déposée par le parti Unité, un parti pro-Kremlin. La Cour avait aussi retiré le droit à Djioeva de se représenter à la nouvelle élection, droit qui lui sera redonné après une série de manifestations de ses partisans et l’intervention d’un médiateur. Le 10 février, la résidence de Djioeva subit une fouille par la police de la République. La candidate, gravement blessée suite à l’intervention des policiers, a été hospitalisée. Selon les partisans de Djioeva, ses blessures ont été causées par les policiers eux-mêmes lors de l’arrestation de la candidate. La version officielle du ministre de l’Intérieur stipule plutôt que Djioeva a été victime d’une crise d’hypertension. Djioeva n’aura finalement pas été candidate à l’élection de dimanche dernier. 

Il est aussi a rappeler que le vainqueur de ce deuxième tour deviendra le premier Président de la république sud-ossète depuis que Moscou l’a reconnue comme nation indépendante en 2008 suite à un référendum non-reconnu par la communauté internationale.