Par Shana Paquette

j’ai les yeux qui coulent
ça coule de mélancolie no name
de presque vrai
copies de déjà vu

ça coule salé ça coule aigre-douce
ça renverse le trop-plein de
grand vide qu’on rit jaune
en attendant que ça passe

ça coule en gamme de do
en bleu rêves en mauve poussière
j’ai coupé mes cheveux
m’en suis fait des pinceaux