Le podcast a connu une ascension au cours des dernières années et est devenu un média à part entière. Accessible et intéressant, il a pris d’assaut le Web et a révolutionné le domaine de la production audio. Utilisateurs.trices et producteurs.trices témoignent de la montée en popularité de ce média.

Par Mélissa Gaudreault, journaliste collaboratrice

Le podcasting, aussi appelé baladodiffusion, est une façon de diffuser des fichiers (vidéo, audio, etc.) sur Internet. Il permet aux internautes d’écouter en direct ou de télécharger des émissions audio ou vidéo sur un appareil électronique quelconque. Le mot « podcast » est né de la fusion des termes « iPod » et « broadcasting » et est apparu au début des années 2000. Comme la radio ou la télévision, le podcast est maintenant très populaire et même l’un des principaux médias utilisés par les citoyens. C’est autant un moyen de se divertir que de s’informer et on peut y accéder de n’importe où et sur n’importe quel support. Le nombre de personnes qui écoutent des podcasts ainsi que le nombre de personnes qui en produisent a grandement augmenté dans les dernières années.

Adepte de podcasts

Xavier Gagnon, étudiant en journalisme à l’Université Laval, aime beaucoup écouter des podcasts. « Ce que j’aime lorsque j’écoute des podcasts, c’est la découverte (culture, actualité, etc.), mais surtout écouter des discussions qui me font mieux comprendre des enjeux sur lesquels je n’avais pas pris le temps de me renseigner », explique-t-il. Il est d’avis que les podcasts sont très populaires et qu’ils le deviendront encore plus. Ils sont également très accessibles : on peut les écouter sur diverses plateformes telles que Spotify, YouTube et Google Podcast. Ceux qu’il préfère sont « les podcasts québécois, qu’ils concernent l’humour, l’actualité ou simplement des discussions ouvertes, sans règles fixes avec des invité.e.s perti-nent.e.s ».

L’humain derrière le podcast

Simon Pagé de Varennes anime un podcast sur les relations internationales. Il s’est mis à en faire, car selon lui il n’y avait pas une grande offre de contenu sur les relations internationales en français, outre la couverture médiatique de Radio-Canada et les conférences académiques. Ce qu’il aime particulièrement des podcasts, « c’est qu’on peut mettre un peu plus de sa couleur que dans l’écriture d’articles ». « [Ils durent] trente-cinq à quarante minutes, ce qui signifie qu’on a du temps pour explorer les complexités des sujets dont on discute ». L’équipe de collaborateurs.trices d’Horizons Stratégiques, un jeune groupe de réflexion qui produit et anime divers produits multimédias dont il fait partie, a la chance de pouvoir discuter avec des chercheurs.euses, des gens qui travaillent sur le terrain. « C’est très intéressant de pouvoir parler à des gens qui s’y connaissent énormément dans les sujets dont on parle », dit-il.

Liste de podcasts québécois populaires (catégorie divertissement)

– Sans filtre, Mathieu Dufour

– Elles parlent, Léa Clermont-Dion

– Entre elles, Sarah-Maude Beauchesne

– Mike Ward : Sous écoute

– François Bellefeuille : 3.7 planètes

– La poche bleue, Guillaume Latendresse et Maxime Lapierre

Liste de podcasts produits par Radio-Canada (catégorie information)

– Caucus (politique)

– Flash info

– Radio journal

– Washington d’ici

– À la une

– Ça s’explique