Enseigner le français comporte de nombreux défis. D’un côté, le marché de l’emploi tente de nous convaincre que la connaissance de l’anglais promet un meilleur avenir, de l’autre, la complexité des règles de grammaire et des exceptions continue d’en faire décrocher plusieurs. Pourtant, notre langue maternelle est la pierre angulaire de notre identité : elle définit notre manière de penser et de communiquer.

Par Véronique Careau, journaliste collaboratrice

La popularité des concentrations scolaires

De nombreux programmes de musique et de sports au secondaire suscitent l’intérêt des élèves, et ce, beaucoup plus que la classe de français. Pourtant, la musique et les sports ont davantage en commun avec la langue française que ce que la plupart des élèves peuvent s’imaginer.

Jouer d’un instrument de musique, c’est d’abord communiquer : des notes, une rythmique, des nuances, un message, des émotions, etc. En sport, particulièrement d’équipe, il est nécessaire aussi d’avoir une bonne communication afin d’espérer remporter la victoire.

Certes, ces jeunes n’ont pas besoin d’être convaincu•es de l’importance de la clarté de leurs messages dans ces domaines, mais la même précision doit s’appliquer aussi au langage.

Affiner sa langue

Maitriser sa langue, c’est apprendre à mieux réfléchir et à mieux communiquer. D’abord, il faut choisir les mots (les notes), choisir la syntaxe (la rythmique) et l’exactitude des termes (les nuances). Puis, cet amalgame permettra d’entrer en relation avec l’autre.

Les règles qui accompagnent le sport et la musique en permettent l’existence même. Il ne suffit pas de faire du bruit avec un instrument pour que cela mérite de porter le nom de musique. De plus, jouer en symbiose avec d’autres musicien•nes exige un accord commun du respect des normes exigé par la pratique. Quant aux sports, si chacune des équipes invente ses propres règles, l’incompréhension de part et d’autre risque de mettre fin au jeu. Dans un même ordre d’idées, l’absence de règles grammaticales réduirait énormément la richesse de nos échanges. Tout comme en musique et en sports, la maitrise de la langue française s’acquiert par une pratique constante et rigoureuse.

Le pouvoir des mots

L’utilité de maitriser sa langue peut paraitre abstraite, mais notre langue, c’est notre pouvoir. En effet, acquérir les savoirs liés à sa langue permet de s’émanciper par la pensée, de déceler la rhétorique et même de créer du sens et de la beauté. L’enseignement du français joue un rôle très important dans le développement des actrices et des acteurs de demain. La construction d’un monde meilleur se fera par l’élaboration de notre manière de penser et de communiquer. Et cela passe inévitablement par la maitrise de notre langue.

Photo par Thiebaud Faix