Florent Maiorana est un jeune étudiant de 19 ans originaire de Joliette. Celui qui entame sa deuxième session universitaire au baccalauréat en arts et science de l’animation est l’un des nombreux récipiendaires des bourses de leadership et développement durable (BLDD) de l’Université Laval.

Impact Campus, en partenariat avec La Fondation de l’Université Laval présente le portrait d’un étudiant qui touche à tout ce qui se rapporte au domaine des arts.

«Je suis entré au cégep en arts, lettres et communication en cinéma dans ma ville natale. Par la suite, je me suis inscrit à l’Université Laval pour rejoindre le programme d’arts et science de l’animation», raconte Florent Maiorana. Il explique son choix de venir s’installer à Québec étant donné que le programme à Laval est le seul qui ne requiert pas de cours préalables comparativement aux autres universités québécoises. «L’Université Laval recherche des profils différents qui proviennent d’un peu partout pour créer des équipes diversifiées et des projets peaufinés et c’est ça qui m’a attiré», ajoute l’étudiant.

Une implication qui ne date pas d’hier

Inscrit seulement depuis une session à l’université, Florent Maiorana est déjà engagé dans plusieurs projets différents : «Je fais partie de la troupe de théâtre les Treize en plus d’être responsable des activités spéciales. Je suis aussi membre d’un comité dans mon bac, et responsable d’un concours d’animation. Finalement, j’ai écrit quelques critiques pour Impact Campus sous la plume de la troupe les Treize».

L’étudiant explique qu’il s’agit tout simplement d’une continuation de sa grande implication lors de son passage du secondaire au collégial. «Au cégep, je faisais partie de la troupe de théâtre et d’improvisation en plus d’être affilié à cégep en spectacle. Je suis vraiment impliqué dans tout ce qui touche aux arts de la scène, autant dans l’organisation que dans la pratique», énonce le jeune homme.

Lorsque questionné sur le pourquoi d’une telle implication, ce dernier répond : «Ça me permet de faire passer mes études plus rapidement. Je n’aime pas trop ça être sur les bancs d’école, mais c’est nécessaire, donc j’ai choisi un domaine qui m’intéressait et j’essaie de participer au plus grand nombre de projets possible pour que ça passe plus vite. Ça me permet aussi de rencontrer d’autres gens tout en évitant d’avoir une routine».

La cumulation d’efforts récompensée

«Je crois que mes sept dernières années d’implication, autant dans les arts que dans le bénévolat, m’ont permis de remporter une bourse de leadership et développement durable», explique l’étudiant en arts et science de l’animation.

Il ajoute du même souffle : «c’est une belle reconnaissance de tous les efforts que j’ai mis dans les sept dernières années. Mélanger étude, travail et implication, ça n’a pas toujours été facile, mais je suis content d’être félicité. Souvent, ce sont des sportifs ou des gens de sciences qui sont récompensés et ça fait du bien que quelqu’un du milieu des arts soit reconnu».

De futurs diplômés inspirants présentés par La Fondation de l’Université Laval.