Thor était un super-héros inconnu du grand public, et quant à Chris Hemsworth, sa filmographie à l’époque n’était pas la plus impressionnante. Marvel Studios se devait de bien développer le personnage en vue de créer un succès critique et commercial. De plus, le scénario pesait aussi dans la balance. Ainsi, on peut se demander pourquoi avoir choisi de l’exiler et de lui enlever tous ses pouvoirs dans son premier film solo. Est-ce que Peter Parker s’est fait piquer par une araignée qui lui retirant ses capacités dans Spider-Man? Non, ce choix aurait été douteux. C’est la même situation pour Thor. Pourtant, c’est la route qui a été prise…

Par Anthony Lajeunesse, journaliste collaborateur

Le nom du grand cinéaste Kenneth Branagh (Belfast, Le Crime de L’Orient-Express) a donné un peu d’espoir à ce projet, tout comme la présence du distingué Anthony Hopkins au générique. Ce n’était cependant pas suffisant pour créer un film mémorable.

Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi J. Michael Straczynski et Mark Protesevich ont décidé d’écrire un scénario établi sur la notion de l’exil. Selon moi, ce choix a grandement diminué le potentiel du personnage. Thor aurait mérité d’être vu à son plein potentiel afin de le rendre intéressant. En l’exilant sur Terre sans ses pouvoirs, ce n’était plus possible. D’ailleurs, la séquence marquante du film est facilement celle du premier acte où Thor déploie ses aptitudes au combat. Malheureusement, on ne revoit plus ce côté du personnage jusqu’au dénouement. Par conséquent, lors du générique, un sentiment de déception s’installe. Évidemment, le long-métrage fut un succès au box-office et une suite vit le jour, en plus de l’apparition du personnage dans The Avengers 

Et les suites elles ?
Alors, qu’en est-il deux ans plus tard avec Thor : Le monde Obscur ? Alan Taylor, le réalisateur de cette suite, a probablement signé le film du MCU le plus oubliable… Au moins, on peut compter sur la présence de Tom Hiddleston, dans la peau de Loki, pour donner du  punch à cette suite. Après deux tentatives, est-ce que la troisième sera la bonne ?

Heureusement, oui! On peut remercier Taika Waititi qui est arrivé à la rescousse. Changement complet de direction dans la franchise : Thor est dorénavant un personnage fun. Chris Hemsworth est celui qui sort le plus gagnant de cette décision. Son talent pour la comédie est révélé au grand jour. 

S’ensuit Avengers : Infinity War, où le personnage a droit à l’un des moments les plus épiques de ce blockbusters:son retour au Wakanda. Ensuite, dans Avengers : Endgame, c’est la naissance du mémorable « Fat Thor ». 

Aujourd’hui, Thor est désormais un des superhéros les plus populaires de Marvel Studios. Le quatrième volet de la saga, Thor : Love and Thunder est attendu de toustes. Je me demande constamment ce qui serait arrivé si l’idée de l’exil du premier volet avait été laissée de côté. Avec Taika Waititi à la barre dès le début, on aurait probablement eu droit à une de plus grandes trilogies de super-héros. Qui sait, à la suite de Love and Thunder, le cinéaste optera peut-être pour un Thor 5 afin de compléter une trilogie ?

Si je peux me permettre, voici un petit conseil pour le réalisateur : n’exile pas Thor d’Asgard.