Depuis le début du mois de novembre, le campus de l’Université Laval a vibré au rythme de plusieurs événements. Voici donc un résumé qui vous permettra de vous replonger dans ces moments marquants du dernier mois.

Un recul dans le dossier du PEQ

Le dossier du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) a fait des remous pendant le mois de novembre, alors que le ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, annonçait la réforme. Les diplômé.es auparavant admissibles devraient désormais avoir été formés dans l’un des programmes faisant partie de la liste de domaines sélectionnés pour répondre aux «besoins du marché du travail». Puis, une clause de droits acquis pour les étudiants internationaux déjà en sol québécois avait été annoncée, avant que le règlement entourant la réforme ne soit abrogé par le gouvernement du Québec. Alors que la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, avait salué le recul de la Coalition avenir Québec (CAQ) lors de l’annonce de l’ajout d’une clause «grand-père», la CADEUL et l’AELIÉS demandaient quant à elles le recul complet du gouvernement.

La CADEUL demande la gratuité des loyers

Par l’entremise d’une lettre adressée par courriel au vice-recteur à l’administration, André Darveau, la CADEUL, avec l’appui unanime du Caucus des associations étudiantes, a exigé que l’Université Laval instaure la gratuité des loyers pour les cafés étudiants. Dans le document, on estime que l’ensemble des coûts des loyers exigés aux cafés étudiants et aux installations alimentaires étudiantes représentent 850 000$ par an. Après lui avoir fait part de sa position, la CADEUL espérait «discuter du dossier et de cette demande» avec l’Université Laval.

Lancement de NÉO

Le 12 novembre dernier, l’AELIÉS a lancé la première capsule de l’émission NÉO, une chaîne de diffusion d’épisodes sur le web, avec pour objectif de vulgariser et démocratiser la science aux études supérieures.

Rugby féminin : Championnes canadiennes

Pour la première fois de son histoire, l’équipe féminine de rugby de l’Université Laval a remporté les honneurs nationaux, en remportant sa bataille l’opposant aux Gaels de Queen’s. Après une saison parfaite, elle est devenue la première à détenir le titre dans une université francophone.

Étonnante issue de la Coupe Dunsmore

Le Rouge et Or football de l’Université Laval prenait part, le 9 novembre dernier, à la finale québécoise pour une 17e année consécutive. Toutefois, pour la première fois en quatre ans, l’équipe lavalloise a été défaite par ses rivaux, les Carabins de l’Université de Montréal. Il s’agissait de la septième année sans interruption que les deux équipes se rencontraient pour la Coupe Dunsmore.

Crédit photo : Elia Barbotin