Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

Ceci est un appel lancé le 19 décembre 2017 par 103 professeures et professeurs en sciences sociales de l’Université Laval et adressé directement aux bureaux respectifs de Madame Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Monsieur Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique du Québec, Monsieur Rémi Quirion, président du Fonds de recherche du Québec – Société et culture, Monsieur Ted Hewitt, président du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, et Madame Paule Beaugrand-Champagne, présidente du Conseil de presse du Québec :

Nous, professeures et professeurs en sciences sociales de l’Université Laval, ainsi que des collègues d’autres facultés de notre institution de recherche et d’enseignement supérieur, lançons cet appel pour condamner fermement les propos haineux et violents tenus à l’encontre des chercheur.es en sciences sociales.

Depuis quelques années en effet, et de façon plus récurrente en 2016-2017, certains chroniqueurs (radios, quotidiens de presse) et leurs lecteurs et auditeurs s’évertuent à émettre des propos haineux et des violences verbales peu subtiles aux chercheur.es universitaires qui, en prenant la parole dans l’espace public québécois, assument leur responsabilité sociale en éclairant scientifiquement des enjeux sociaux sensibles tels que la misogynie et l’homophobie, et des tensions liées à l’immigration et à la religion, ou encore le racisme, l’islamophobie et autres formes de radicalisations violentes ou menant à la violence.

Les plus récents propos du genre, difficiles à distinguer de menaces à la vie et à la sécurité, ont été adressés par un citoyen à un.e collègue, à la suite d’une conférence publique donnée dans le cadre d’un colloque organisé par la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval. Ces propos sont à la fois peu reluisants et peu représentatifs de la société québécoise : «Ces intellos gauche-caviar mériteraient juste qu’on les parachute en Syrie au beau milieu de ces fous d’Allah. Juste pour voir si leur beau discours de complaisance leur sauverait la vie…Ils la trouveraient pas mal moins drôle habillés en jaune orange et se faisant filmer pendant qu’on les décapiterait avec un petit couteau…» Cet extrait a été publié dans un quotidien de presse lu amplement à travers le Québec.

L’auteur de ce contenu pour le moins violent jouit de sa liberté d’expression, certes. Mais il est à se demander si une telle aversion des chercheur.es en sciences sociales est utile aux débats de société en ces temps où les tensions sociales et intercommunautaires atteignent déjà un paroxysme. Le vivre ensemble peut-il survivre face une telle violence verbale et à ces discours haineux?

On reproche régulièrement aux chercheur.es universitaires de ne pas prendre la parole en public et de se contenter de débattre à huis-clos dans leur prétendue tour d’ivoire. Or, la possibilité d’être exposé à des propos de la nature de ceux rapportés ci-haut rend l’engagement public peu attrayant, voire le décourage.

Que la recherche dérange à l’occasion, cela va de soi : elle ne peut se limiter à contenter le statu quo ni le prêt-à-penser. La recherche en sciences sociales se refuse par ailleurs à céder à l’emprise des réponses faciles, voire simplistes, face à des enjeux sociaux complexes comme ceux que nous traversons mondialement et localement de nos jours.

Les chercheur.es et professeur.es en sciences sociales de l’Université Laval, appuyés par d’autres collègues de la même université, s’unissent pour solliciter que leur voix, fondée sur la recherche savante, soit respectée. Ne pas être d’accord avec nous, dans la pluralité de nos opinions et de nos perspectives, est un droit citoyen et démocratique inviolable, mais nous proposons un dialogue et des critiques sans haine, ni violence, ni menaces.

Nous appelons notamment à ce que :
  1. le Conseil de presse du Québec fasse preuve d’une vigilance continue face aux propos haineux et/ou menaçant la vie et la sécurité des chercheur.es universitaires, propos qui sont encore diffusés et publiés impunément par certains médias;
  2. le Conseil de presse du Québec multiplie dans les médias des messages préventifs clairs qui condamnent ces propos haineux et/ou menaçants;
  3. nos élu.es et les institutions publiques concernées (par les voix notamment de la ministre de l’Enseignement supérieure et du ministre de la Sécurité publique) envoient un message public encore plus clair condamnant fermement tous propos haineux et/ou menaçant la vie et la sécurité des chercheur.es universitaires;
  4. les institutions d’enseignement et de recherche, ainsi que les organismes subventionnaires de la recherche, redoublent de vigilance et de soutien en faveur des chercheur.es universitaires qui font face aux propos haineux et/ou menaçants lorsqu’ils et elles se font le devoir de prendre publiquement la parole, afin de maintenir un espace de dialogue ouvert et respectueux.

Abdelwahed Mekki-Berrada, professeur titulaire, Département d’anthropologie

Madeleine Pastinelli, professeure titulaire, Département de sociologie

Richard Marcoux, professeure titulaire, Département de sociologie

Cosignataires (par ordre alphabétique)
  • Abdoulaye Anne, professeur adjoint, Département des fondements et pratiques en éducation
  • Stéphanie Arsenault, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Réginald Auger, professeur titulaire, Département des sciences historiques
  • Patrick Baker, professeur titulaire, Département des sciences historiques
  • Manon Boulianne, professeure titulaire, Département d’anthropologie
  • Geneviève Baril-Gingras, professeure titulaire, Département des relations industrielles
  • Danièle Bélanger, professeure titulaire, Département de géographie, Université Laval
  • Colette Brin, professeure titulaire, Département d’information et de communication
  • Normand Brodeur, professeur, École de travail social et de criminologie
  • Marie Brossier, professeure agrégée, Département de science politique
  • Aurélie Campana, professeure titulaire, Département de science politique
  • Étienne Cantin, professeur agrégé, Département des relations industrielles
  • Francesco Cavatorta, professeur agrégé, Département de science politique
  • Yanick Charette, professeur adjoint, École de travail social et de criminologie
  • Claude Cossette, professeur émérite, Département d’information et de communication
  • Pauline Côté, professeure titulaire, Département de science politique
  • Pénélope Daignault, professeure agrégée, Département d’information et de communication
  • Pierre-Marc Daigneault, professeur adjoint, Département de science politique
  • Bernadette Dallaire, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Denys Delâge, professeur émérite, Département de sociologie
  • Steve Déry, professeur titulaire, département de géographie
  • Caroline Desbiens, Professeure titulaire, Département de géographie,
  • Johanne Dompierre, professeure agrégée, Département des relations industrielles
  • Sabrina Doyon, professeure titulaire, Département d’anthropologie
  • Érick Duchesne, professeur titulaire, Département de science politique
  • Gérard Duhaime, professeur titulaire, Département de sociologie
  • Martin Dumas, professeur agrégé, Département des relations industrielle
  • Serge Dumont, professeur titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Martine Duperré, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Fernandez Fabrice, professeur adjoint, Département de sociologie
  • Charles Fleury, professeur adjoint, Département de sociologie
  • Annie Fontaine, professeure agrégée, École de travail social et de criminologie
  • Marie-Hélène Gagné, professeure titulaire, École de psychologie
  • Nataché Gagné, professeure titulaire, Département d’anthropologie
  • Antoine Gautier, professeur, Département Opérations et systèmes de décision
  • François Gélineau, professeur de science politique et Doyen de la Faculté des sciences sociales
  • Muriel Gomez-Perez, professeure titulaire, Département des sciences historiques
  • Nathalie Gravel, professeure agrégée, Département de géographie
  • Jean-Noël Grenier professeur titulaire, Département des relations industrielles
  • Guy Jobin Guy, professeur titulaire, Faculté de théologie et de sciences religieuses
  • Yves Hallée, professeur agrégé, Département des relations industrielles
  • Isabelle Henrion-Dourcy, professeure titulaire, département d’anthropologie
  • Caroline Hervé, professeure adjointe, Département d’anthropologie
  • Louis Imbeau, professeur titulaire, Département de science politique
  • Anne Klein, professeur agrégé, département des sciences historiques
  • Alain Laberge, professeur titulaire, Département des sciences historiques
  • Marie France Labrecque, professeure émérite, Département d’anthropologie
  • Sylvie Lacombe, professeure titulaire, Département de sociologie
  • Lyse Langlois, professeure titulaire, Département des relations industrielles et Vice-doyenne à la recherche de la Faculté des sciences sociales
  • Claire Lapointe, professeure et Directrice, Département des fondements et pratiques en éducation
  • Katharine Larose-Hébert, professeure adjointe, École de travail social et de criminologie
  • Frédéric Laugrand, professeur titulaire, Département d’anthropologie
  • Frédéric Lasserre, professeur titulaire, Département de géographie
  • Yvan Leanza, professeur titulaire, École de psychologie
  • Jacques Lemieux, professeur associé, Département d’information et de communication
  • Sylvain Luc, Professeur adjoint, Département des Relations Industrielles
  • Françoise Lucbert, professeure titulaire, Département des sciences historiques
  • Patrick Lussier, professeur titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Stephanie Lloyd, professeure adjointe, Département d’anthropologie
  • Sylvie Loriaux, professeure adjointe, Département de science politique
  • François Bernard Malo, professeur titulaire, Département des relations industrielles
  • Guylaine Martel, professeure titulaire, Département d’information et de communication
  • Joane Martel, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Raymond Massé, professeur titulaire, Département d’anthropologie
  • Guy Mercier, professeur titulaire et Doyen, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
  • Daniel Mercure, professeur titulaire, Département de sociologie
  • Élise Milot, professeure adjointe École de travail social et de criminologie
  • Eric Montigny, professeur, Département de science politique
  • Sylvie Montreuil, professeure associée, Département des relations industrielles
  • Dominique Morin, Directeur et professeur agrégé, Département de sociologie
  • Charles Moumouni, professeur Titulaire, Département d’information et de communication
  • Gina Muckle, professeure titulaire, École de psychologie
  • Alain Olivier, professeur, Titulaire de la chaire en développement international
  • Jonathan Paquin, professeur titulaire, Département de science politique
  • Claudine Parent, professeure titulaire, École de service social et de criminologie
  • Dominique Payette, professeure titulaire, Département d’information et de communication
  • Jean-Philippe Perreault, professeur adjoint, Faculté de théologie et de sciences religieuses
  • Thierry Petit, professeur titulaire, Département des Sciences historiques
  • Annie Pilote, professeure titulaire, Faculté des sciences de l’éducation
  • Florence Piron, professeure titulaire, Département d’information et de communication
  • Sylvie Poirier, professeure titulaire et Directrice, Département d’anthropologie
  • Ysabel Provencher, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Michel Racine, professeur titulaire, Département de relations industrielles
  • Jean Ramdé, professeur agrégé, Faculté des sciences de l’éducation
  • Mariana Raupp, professeure adjointe, École de travail social et de criminologie
  • Emilie Raymond, professeure adjointe, École de travail social et de criminologie
  • Thierry Rodon, professeur agrégé, Département de science politique
  • Bernard Roy, professeur titulaire, Faculté des sciences infirmières
  • Valérie Roy, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Habib Saidi, professeur titulaire, Département des sciences historiques
  • Francine Saillant, professeure émérite, Département d’anthropologie
  • Marie-Christine Saint-Jacques, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Annie-Claude Savard, professeure adjointe, École de travail social et de criminologie
  • Marc St-Hilaire, professeur titulaire, Département de géographie
  • Myreille St-Onge, professeure titulaire, École de travail social et de criminologie
  • Gilles Tremblay, professeur titulaire et Directeur, École de travail social et de criminologie
  • Joëlle Tremblay, professeure agrégée, École d’art
  • Laurier Turgeon, professeur titulaire, Département des sciences historiques
  • Patrick Villeneuve, professeur agrégé, École de travail social et de criminologie
  • Nicolas Vonarx, professeur titulaire, Faculté des sciences infirmières

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651