Depuis longtemps, les étoiles sont des astres mystérieux. L’étoile la plus proche de nous, le Soleil, a été un sujet d’étude relativement accessible. Or, on ne peut prétendre comprendre ces astres célestes si on en connait qu’un,  parmi une infinité. Pour remédier à ce problème, il est nécessaire d’examiner les étoiles hors de la Voie lactée. L’astérosismologie est donc une technique toute récente qui s’avère plutôt efficace.

À la manière du sismologue qui étudie la propagation des ondes à l’intérieur de la Terre, l’astérosismologue s’intéresse aux oscillations qui nous proviennent de certaines étoiles autres que le Soleil. On parle alors d’héliosismologie.

L’astérosismologie se concentre sur un type particulier d’étoiles:les étoiles pulsantes.Ces corps célestes se caractérisent des variations de luminosité, causées par l’expansion et la contraction de leurs couches externes. Les mouvements dans ces strates sont d’une violence inimaginable, l’énergie impliquée est hallucinante. Par analogie aux tremblements de terre, on pourrait parler de 
tremblements d’étoile.

Cette activité engendre des ondes sonores. Celles-ci, de différentes fréquences, pénètrent à des profondeurs variables dans l’étoile. Plusieurs instruments permettent de capter ces ondes de manière extrêmement précise. C’est ainsi qu’il est possible de révéler le jardin secret des étoiles pulsantes, à savoir leur composition chimique et leur densité. À partir de ces connaissances, nous pouvons déterminer la structure interne des étoiles.

En comparant les données sismiques obtenues pour des étoiles de masse et d’âge différents, il devient possible d’avoir une meilleure compréhension de leur évolution. On pourrait ainsi savoir comment était le Soleil avant notre présence pour l’observer et comment il sera dans le futur.