Candida albicans est un microorganisme responsable de maladies de la bouche appelées les candidoses. Les candidoses touchent les nourrissons, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est déficient tels que les sidéens. On reconnaît une infection à Candida par l’apparition de plaques blanchâtres dans la bouche. Cette levure est présente sous deux formes: rondes et allongées. La forme allongée est la plus virulente puisqu’elle favorise la pénétration de la levure dans les muqueuses de la bouche.

Un bon candidat
Le farnesol, une molécule lipidique, est relâché naturellement par Candida dans le but de contrôler sa propre multiplication lorsque la levure se trouve dans un environnement non propice à sa croissance. L’idée est donc venue au Dr Mahmoud Rouabhia, professeur à la Faculté de médecine dentaire de l’Université Laval, de fournir, au tissu infecté par Candida, une source extérieure de farnesol afin de ralentir la croissance du microorganisme et donc de limiter son potentiel infectieux. «Nous avons démontré que le farnesol contrôle la prolifération de Candida albicans et réduit aussi sa capacité de prendre leur forme allongée, qui favoriserait le l’entrée du microbe dans les tissus», explique M. Rouabhia. «De plus, lorsqu’on met Candida albicans sur le tissu gingival produit en laboratoire en présence du farnesol, on constate une augmentation de l’efficacité de la réponse des cellules contre Candida. Il existe donc une synergie entre la muqueuse buccale et le farnesol». Cette efficacité passe par l’augmentation de la production de molécules antimicrobiennes appelées les défensines. Les résultats des travaux du Dr Rouabhia et son équipe, ont été publiés dans le numéros de janvier du journal Cytokine.

Le farnesol dans vos
rince-bouches
Concrètement, comment le farnesol pourrait-il nous être utile dans notre routine d’hygiène buccale? Près de 60 à 70% de la population vit quotidiennement avec Candida. Près de 95% de ces personnes vont un jour développer une candidose grave ou non. Le farnesol serait une bonne solution pour réduire les candidoses. «Lorsque l’étude de son efficacité sera complétée, il serait envisageable d’utiliser le farnesol sous forme de solutions de rinçage, de comprimés ou de pastilles solubles semblables aux feuillets de Listerine. Le film serait placé dans la bouche et permettrait un relâchement continu et en faibles quantités du farnesol afin de contrôler la croissance de Candida», explique M. Rouabhia.