Pourquoi notre voix change-t-elle lorsque l’on inhale de l’hélium?

Les sons produits par notre voix proviennent de nos cordes vocales qui vibrent dans l’air que nous expulsons de nos poumons. L’hélium est un gaz moins dense que l’air que l’on respire, qui est composé d’azote à 80%. Les ondes sonores ne se déplacent donc pas à la même vitesse dans ces deux environnements. En fait, le son voyage à 343 mètres par seconde dans l’air et à 1007 mètres par seconde dans l’hélium. La vitesse d’un son à travers un gaz se calcule en multipliant sa longueur d’onde par sa fréquence. Pour un individu donné, la longueur d’onde est constante, car elle est fixée par son système de résonance constitué de ses poumons et de ses cordes vocales. La fréquence d’un son sera donc directement proportionnelle à sa vitesse. Comme un son voyage plus vite à travers l’hélium, sa fréquence sera plus élevée que si on respire l’air ambiant. Le timbre de la voix sera donc plus aigu. Le contraire est également vrai. L’inhalation d’un gaz plus dense que l’air, le krypton ou le protoxyde d’azote par exemple, produit une voix plus grave. La prochaine fois que vous vous adonnerez à ce petit jeu, soyez toutefois prudent! Bien que ce gaz soit inoffensif, plusieurs inspirations de suite d’hélium peuvent entraîner l’asphyxie. Pour des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou pulmonaire, la réduction temporaire d’oxygène dans leur sang pourrait leur être fatal. Essayer de faire rire leurs copains en inhalant de l’hélium ne leur est donc pas conseillé. Des accidents graves ont également été recensés chez des enfants qui ont souffert d’embolies cérébrales ou de dommages pulmonaires après avoir inhalé de l’hélium provenant d’une bonbonne. Certains en sont même décédés.

Qu’est-ce que le hoquet?

Le hoquet est une suite de contractions répétées au niveau du diaphragme, le muscle qui sert de pompe lors de l’inspiration et de l’expiration. Ces spasmes sont suivis de la fermeture brutale de la glotte, l’espace entre les deux membranes musculaires que constituent les cordes vocales, ce qui freine l’entrée d’air et produit le son caractéristique du hoquet. La fréquence du hoquet peut varier de 2 à 60 «hics» par minutes. Mais par quoi sont causées ces malencontreuses contractions? Les causes du hoquet sont nombreuses et variées?: stimulation des nerfs musculaires, grossesse, insuffisance rénale, pneumonie, épanchement pleural, interventions chirurgicales de l’abdomen, etc. S’il persiste, le hoquet peut devenir handicapant et provoquer l’insomnie. Il existe toutefois des médicaments voués à traiter le hoquet tels que les amphétamines. Tout le monde connaît des trucs de grand-mère pour faire cesser les hoquets, tous plus rigolos les uns que les autres. Boire la tête à l’envers, arrêter de respirer, se pincer le petit doigt, manger un cornichon à l’aneth… chacun a son astuce. Un truc chinois consiste même à mettre une goutte d’eau dans son nombril! Le record du hoquet le plus long revient à Charles Osborne qui a hoqueté pendant 68 ans. On a estimé que cet homme aurait hoqueté environ 430 millions de fois. Malgré son état, il s’est marié deux fois et a eu 8 enfants. Malheureusement, le pauvre homme est décédé d’un ulcère d’estomac… un an après l’arrêt des hoquets.