Dans la foulée de la disparition du vol MH370, il se trouve que plusieurs remettent en question la sécurité du transport par avion. Mais qu’en est-il vraiment?

Les experts sont catégoriques : l’avion est un — sinon le — moyen de transport le plus sécuritaire. En fait, selon Christian Page, il suffit de jeter un coup d’œil aux statistiques pour s’en convaincre. « Il y a de manière soutenue, c’est-à-dire 24 heures sur 24, environ 10 000 avions qui sillonnent les airs. Sur ce nombre, combien s’écrasent? C’est un phénomène rarissime ».

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) estime que 2.9 milliards d’individus ont utilisé le transport aérien en 2012. Sur ce nombre, 372 ont perdu la vie dans le cadre de 99 accidents distincts. Le risque de décès en prenant l’avion augmente d’un millionième de chance pour chaque 1600 kilomètres parcouru. Ainsi, il faut voler environ 800 000 000 de kilomètres pour atteindre le seuil marquant d’une chance sur deux de mourir.

Selon Serge Boucher, la seule raison qui nous pousse à percevoir le risque aérien comme risqué, alors qu’il ne l’est pas, c’est parce que « les accidents qui y sont reliés frappent l’imaginaire ».