Kevin Richards

Lors de son symposium sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la fondation André-Delambre a reçu le Dr Prusiner, lauréat du Prix Nobel de Médecine en 1997. Il a en effet découvert les prions qui sont des agents infectieux composés de protéines dans une forme mal repliée. Il a pu présenter un aperçu de sa recherche actuelle effectuée à l’Université de Californie, à San Francisco. Il a montré que les prions ont un rôle unificateur dans plusieurs maladies neurodégénératives, telles que la SLA, l’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Avec l’âge, les protéines peuvent changer de conformation et se propager en tant que prions. Grâce à cette connaissance, des stratégies thérapeutiques sont à l’essai pour interférer avec ce processus.