Le 26 janvier dernier, une femme américaine, Nadya Suleman, a donné naissance à des octuplés. Pourquoi est-ce si rare chez l’humain?

Habituellement, les humains donnent naissance à un seul enfant. Les jumeaux et les triplets sont devenus plus fréquents depuis l’avancée des techniques de fertilisation in vitro. Nadya Suleman, a d’ailleurs reçu un tel traitement, soit la fertilisation d’ovules en laboratoire, puis l’implantation de celles-ci dans l’utérus. Puisque ces traitements coûtent cher et que la probabilité qu’un embryon survive est relativement faible, les médecins en implantent plusieurs.

Les humains ne sont pas biologiquement programmés pour des naissances multiples. Ces bébés ont donc un faible poids. Or, un faible poids à la naissance est corrélé avec un plus grand risque de souffrir plus tard du diabète. Aussi, les naissances multiples causent fréquemment des enfants prématurés et ces derniers ont un plus grand risque de développer des problèmes
pulmonaires.

En général, les animaux qui donnent naissance à plusieurs petits vivent dans un environnement instable. Plusieurs ne survivent pas. Par exemple, la femelle saumon pond des milliers d’œufs, mais seuls quelques-uns survivent au courant et aux
prédateurs.

De leur côté, les animaux qui vivent dans un environnement plus stable, comme l’humain, tendent à avoir peu de rejetons, qui sont bien dépourvus sans leur mère!