De plus en plus de municipalités rurales souffrent de dévitalisation, phénomène qui s’explique par des facteurs récurrents tels que le vieillissement de la population, l’exode des jeunes vers la ville ou la diminution des services de proximité.

Julie Ann

Pour tenter d’inverser cette tendance à la dévitalisation, quatre municipalités du sud de la MRC de Bellechasse dans la région Chaudière-Appalaches, à une heure de Québec, ont décidé de relever le défi de faire leur développement autrement! Par le biais du développement durable, en unissant leurs forces et en se préoccupant du développement de l’autre elles ont fait le pari de redevenir un territoire attractif et viable. C’est la Contrée en montagnes de Bellechasse.

Carole Brunet, ancienne étudiante de l’Université Laval (École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional à la Faculté d’aménagement, d’art et de design) participe à ce projet depuis bientôt deux ans en tant qu’agente de développement rural.

Les quatre municipalités qui participent au projet ont connu leur essor économique et démographique dans les années 50 et 60. Cependant, aujourd’hui elles se retrouvent dans un contexte économique et social très difficile. En premier lieu, avec un déclin de la population de par son nombre, « une baisse de 36% en 50 ans », ainsi que par son vieillissement « plus d’une personne sur 4 a plus de 65 ans ».

En deuxième lieu, avec un revenu annuel moyen très en deçà de la moyenne régionale « autour de 50 000$ », et une sous-scolarisation forte « avec une personne sur deux sans diplôme ».

Quatre grands objectifs définissent l’essence même du projet : développer les quatre municipalités en intercommunalité, s’approprier le pouvoir d’agir, mobiliser les citoyens et occuper de façon dynamique le territoire. Différents comités ont été mis en place afin de faciliter la mise en œuvre du plan de développement durable de la Contrée.

Carole Brunet, fait part des belles réussites du projet « concrètement deux projets issus du plan de développement durable ont vu le jour : le bottin des commerces, services, entreprises et organismes communautaires de la Contrée, distribué dans chaque foyer en mars 2013, ainsi que l’ouverture en novembre de la même année, de la 1e entreprise de la Contrée : la microbrasserie de Bellechasse, Pub de la Contrée qui est une coopérative de solidarité.»

Dans un autre ordre d’idée, La Contrée peut être fière puisque ce projet parvient à faire changer tranquillement les mentalités dans ces quatre municipalités : se compléter au lieu de se concurrencer. Ce leadership particulier sous forme de gouvernance territoriale partagée entre 4 municipalités peut et doit devenir un modèle. Récemment consacrée par le Prix du leadership municipal 2013 de la Fédération québécoise des municipalités, la Contrée devient « un exemple pour toutes les municipalités du Québec ». Des délégations québécoises, françaises et même ukrainiennes sont venues s’en inspirer. La Contrée est régulièrement invitée à présenter son projet dans des colloques au Québec, mais aussi en France. »

Cependant, il reste de nombreux chantiers en cours de réalisation comme Carole Brunet  l’indique « nous avons 75 projets sur le plan de développement durable. Il nous en reste donc 73 à réaliser. Nous devons aussi continuer à mobiliser le monde pour susciter l’engagement, chercher du financement pour soutenir les accompagnateurs de ce projet ainsi que pour mettre en œuvre les projets. Bref, la Contrée doit continuer à remplir sa mission et faire changer les mentalités pour que les communautés rurales s’inspirent et parviennent à se sortir du cercle vicieux qu’est celui de la dévitalisation », a-t-elle terminé.

Huit défis ont été identifiés :

  • Démographie: rétention l’attraction des familles
  • La création d’emplois
  • La valorisation des villages
  • La valorisation des paysages et écosystème agroforestier
  • Le soutient à l’action bénévole
  • La valorisation de la culture et du patrimoine
  • La protection de l’eau et de l’écosystème aquatique
  • Le développement des énergies renouvelables