Pratiquer une activité sportive est, évidemment, une excellente façon de garder la forme. Cependant, un manque de prudence peut être synonyme de blessures graves pouvant perdurer plusieurs années, voire toute une vie.

Un nombre croissant de jeunes adultes s’adonnent désormais à des sports amateurs lors de leurs temps libres. Une nouvelle étude dirigée par le Dr Navah Ratzon, directrice du Département de thérapie occupationnelle de l’Université de Tel-Aviv, s’applique à n’importe quel sport de loisir. Selon la chercheuse, les activités sportives, lorsqu’elles sont exécutées incorrectement, peuvent entraîner des effets négatifs sur le système musculo-squelettique.

Les désordres musculo-squelettiques sont une cause importante d’invalidité et expliquent l’inconfort, les douleurs musculaires et les problèmes articulaires retrouvés chez 50 % des gens âgés de 50 ans et plus.

Une meilleure forme mais plus de douleur

Dr Ratzon a constaté que 62 % des 98 athlètes étudiés se plaignaient de problèmes
musculo-squelettiques tels que des courbatures et des douleurs au dos. Selon cette étude, publiée dans le journal Work, le degré de douleur rapporté était directement proportionnel au nombre de sessions d’entraînement auxquelles les sujets s’adonnaient. En conclusion, l’intensité du sport amateur pratiqué exacerbe le risque de développer à long terme des dommages musculo-squelettiques. Ce risque serait particulièrement important dans les sports où le corps est tenu dans une position asymétrique et où les mouvements sont répétitifs.

Un peu de prévention

Tous les sports de balle, incluant le golf, le tennis, le squash et le basketball, devraient être pratiqués avec précaution. Dr Ratzon explique que le corps est conçu pour travailler d’une façon particulière. Au tennis, si on exécute un saut pour frapper la balle en même temps que l’on effectue une torsion du dos, trop de stress causé par ce mouvement peu naturel pèsera sur le corps.

S’étirer avant d’effectuer n’importe quelle activité sportive demeure la meilleure façon d’éviter les problèmes à long terme. Les scientifiques suggèrent également, si vous pratiquez le baseball, le tennis ou le golf, d’alterner l’utilisation du bras droit et du bras gauche avant, pendant et après la partie, à la maison ou au bureau.