Futurs ingénieurs, diététistes, physiothérapeutes, infirmières, tous étaient conviés à venir rencontrer ceux qui deviendront, probablement, leurs futurs patrons. Pour Richard Buteau, directeur du Service de placement de l’Université Laval, les Journées carrière sont l’occasion d’établir des contacts directs avec les recruteurs, de connaître les exigences du marché du travail et les possibilités de carrières qui s’offrent aux étudiants dans leurs domaines d’études. «Les étudiants ont la chance d’échanger avec les employeurs et de connaître les postes qu’ils ont à offrir», a précisé M. Buteau.

Pour Sylvie Lacroix, physiothérapeute chez Vigi Santé Lté, les Journées carrière permettent une bonne visibilité pour les entreprises qui désirent recruter de nouveaux diplômés. «C’est aussi l’occasion d’amasser des CV et de vendre notre salade à des étudiants qui n’ont pas encore tout à fait décidé pour qui ils désirent travailler», ajoute celle qui a assisté à la Journée carrière en santé pour la troisième année consécutive. Et ça marche! Lyne St-Louis peut en témoigner. Infirmière à l’Hôpital général juif de Montréal depuis quelques années, elle a elle-même été recrutée lors d’une Journée carrière. «Cette fois-ci, c’est à mon tour de venir à la rencontre des étudiants pour leur faire connaître les possibilités d’emplois chez nous.»

L’année 2008 était d’ailleurs une année record pour la Journée carrière en santé. «Pour la 6e édition, près de 90 exposants ont accepté l’invitation», a souligné Richard Buteau. Des entreprises sont venues de partout au Québec. «Ça permet aux étudiants qui désirent s’établir en région de connaître le marché du travail», a ajouté M. Buteau.