L’année est à peine entamée que déjà les tendances en matière de technologies grand public se dessinent.

1. Netflix, le poids lourd
Le «club vidéo en ligne», bien établi aux États-Unis et nouvellement arrivé au Canada, devient un incontournable du marché des télévisions et des set-top boxes. Le service sera intégré au cours de l’année à des centaines de nouveaux produits, ce qui changera le rapport de force du monde de la distribution numérique.  Il n’est en effet pas insensé de croire à une multiplication de l’offre de contenus, même au Canada. D’autant plus que le nombre croissant d’utilisateurs représentera de sérieuses menaces pour la stabilité des connexions Internet (comme on commence à le voir aux États-Unis) : la bande passante nécessaire pour le visionnement d’un film par jour suffit à atteindre le maximum alloué pour la plupart des utilisateurs québécois.

2. La PlayBook, la grande tentative de RIM
La tablette de RIM, perçue comme la grande soeur du BlackBerry,  promet de changer le monde des tablettes. Pendant que les fabricants se demandent comment rivaliser avec l’iPad, RIM peut compter sur un réseau de distribution établi et une marque forte, ce qui est loin de lui nuire lorsque vient le temps de courtiser les milieux d’affaires. En plus de bénéficier d’une forte intégration avec les téléphones, la PlayBook va certainement déteindre positivement sur le système d’exploitation vieillissant des appareils BlackBerry.

3. Le CR-48, le netbook turbo
Cet ordinateur portatif marque le retour en force du netbook, ce concept marketing déjà vieux de quelques années désignant les portables peu puissants destinés à la vie en réseau. Google tente avec son CR-48 de débarrasser l’ordinateur de tout logiciel, mis à part le navigateur Web. Pour l’instant, le CR-48 est entre les mains de quelques centaines de testeurs, mais l’annonce de sa mise en vente – et de son prix – est très attendue en 2011.

4. L’iPad, le netbook déguisé
Là où les autres ont cherché à produire de petits ordinateurs destinés à la vie en réseau, Apple a préféré lancer le fameux iPad. 2011 sera probablement l’année où l’appareil sera utilisé à toutes les sauces (même les moins bonnes). Par exemple, le fabricant d’automobiles Hyundai a remplacé le guide de l’utilisateur de son Equus par une application iPad (sur un appareil fourni avec le véhicule de luxe). Allergiques des tablettes pommées, prenez votre mal en patience!

5.  L’Internet libre, en voie de disparition
Dans la foulée du 11 septembre, des scandales de pornographie juvénile, de WikiLeaks et du «piratage» artistique, les pressions sont fortes sur les législateurs qui veulent imposer des restrictions technologiques. La France devrait par exemple bientôt établir officiellement sa liste noire – déjà votée – du réseau et des élus américains ayant menacé des fournisseurs de services qui ont des clients politiquement incorrects.