Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690
205FRSsJIlU

La dixième édition de l’Épreuve du Nord avait lieu sur le Grand Axe de l’Université Laval samedi dernier. Ce sont plus de 15 programmes de génie qui s’affrontaient dans la course d’endurance de deux heures. Si l’équipe de l’Université Laval s’était classée première aux qualifications, elle n’a pas réussi à décrocher de podium pour aucun de ses deux bajas.

Mathieu Massé

C’est l’École de technologie supérieure (ETS) qui a remporté l’Épreuve du Nord 2015 samedi, avec 77 tours en deux heures vingt secondes. Le Cégep et l’Université de Sherbrooke suivaient l’ETS de près avec respectivement huit secondes et un tour complet de distance.

Les deux bajas de l’Université Laval n’ont pas donné la performance attendue par l’équipe lavalloise. Le baja numéro 1 a subi un bris dès le premier tour et n’a pas continué la course.

Le numéro 6 a quant à lui complété 63 tours de pistes. Dans le top trois pendant presque toute la première heure de la course, un bris technique est survenu après un atterrissage. Un cardan de roue devait être changé. «On a pu le réparer assez rapidement, mais c’est tellement facile d’accumuler des tours rapidement qu’on s’est fait dépassé, entre autres par l’ETS», a expliqué Félix Bélanger, directeur technique de l’équipe de l’Université Laval. L’équipe lavalloise a ainsi perdu une quinzaine de minutes, se faisant devancer par plusieurs équipes.

Félix Bélanger estime que le fait de rouler à deux véhicules entraînait l’utilisation d’un grand nombre de pièces, ce qui réduisait le nombre de pièces de rechange. «Quand on va faire des compétitions avec la SAE (Society of Automotive Engineers), c’est beaucoup plus facile parce qu’on court à un seul véhicule, alors on a toutes les pièces de remplacement. Samedi, on avait dû sacrifier quelques pièces pour pouvoir courir à deux véhicules et, malheureusement, ça n’a pas payé».

Mince consolation pour l’UL, le pilote ayant commencé la course dans le baja numéro 6 a tout de même réussi le tour le plus rapide de la journée avec une minute, sept secondes et 66 centièmes.

Une épreuve gratuite

Laurence Simard, présidente du comité organisateur de l’Épreuve du Nord, explique que la compétition hivernale est l’équivalent des grandes compétitions se déroulant aux États-Unis, mais sans les coûts. « On offre la chance aux étudiants de participer à une compétition du genre complètement gratuitement et en contexte hivernal. Nous sommes les seuls au Canada à faire ça», explique la présidente de l’événement.

La compétition accueillait une quinzaine d’équipe pour un total de 30 véhicules sur le circuit lavallois. Les équipes venaient d’aussi loin que Toronto et du New Jersey.

Saison écourtée

Pour l’équipe de l’Université Laval, la saison sera amputée d’une des trois courses. La première course ayant lieu en Alabama du 9 au 12 avril tombait juste avant les examens de fin de session explique Félix Bélanger. L’Université Laval participera donc aux deux courses suivantes, soit au Maryland et en Oregon.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651