Même si nous avons tendance à décrocher pendant l’été, les grandes compagnies qui influencent le monde de la technologie ne prennent pas de vacances. Cet été n’a pas fait exception, alors prenons quelques instants pour résumer comment évoluent les tendances technologiques à la veille de la rentrée.

François Gagnon

Microsoft remercie Ballmer

Depuis le départ de son fondateur Bill Gates en 2000, le géant du logiciel Microsoft a été confié aux bons soins de Steve Ballmer, un homme d’affaires étant passé par Harvard et Procter&Gamble. Malgré le succès des consoles XBox, on ne peut pas dire que le règne de Ballmer a été placé sous le signe de la réussite : le succès de la suite Office est grignoté par Google et le marché des lecteurs numériques, des téléphones et des tablettes n’a pas été favorable à la firme de Redmond. Alors que les ventes de la tablette Surface n’ont pas encore suffi à rembourser la gigantesque campagne de promotion qui a accompagné son lancement, on chuchote que le départ « volontaire » de Ballmer est en fait un congédiement à peine voilé.

Le pari de BlackBerry s’avère peu réussi

Le Wall Street Journal rapportait, la semaine dernière, les propos de gens travaillant pour des fournisseurs de services cellulaires, expliquant que les ventes du BlackBerry Q10, un téléphone dont le principal argument de vente était le retour du clavier physique, étaient anémiques. Les mauvaises langues mentionnent que Thorstein Heins, le PDG ayant remplacé en 2012 les fondateurs Jim Balsilie et Mike Lazaridis, a su bien se négocier un parachute doré au cas où la porte lui serait montrée.

Apple a de grandes attentes

Depuis quelques années, l’automne d’Apple est principalement marqué par la sortie de nouveaux iPod et d’iPhone. Cette année ne devrait pas y faire exception, surtout qu’une nouvelle version de son système d’exploitation mobile a été annoncée cet été. La compagnie devra toutefois composer avec des attentes très élevées : les rumeurs qui courent parlent d’un modèle moins cher doté d’un écran plus grand et d’un modèle haut de gamme doré. En plus de ce téléphone, une nouvelle déclinaison de son ordinateur de table pour professionnels est attendue pour l’automne. Fait à noter : ce nouvel appareil est fabriqué aux États-Unis.

Google reste Google

Toujours aussi difficile à suivre, le géant californien a poursuivi cet été l’expérimentation publique de ses lunettes connectées, Google Glass. Malheureusement pour les curieux, le lancement officiel de l’appareil sera vraisemblablement reporté à 2014. Parallèlement, l’acquisition de Motorola en 2011 a vu ses premiers fruits : le Moto X, né de la plus grande synergie entre le fabricant de téléphones et le concepteur du système Android, a été lancé sous le signe de la personnalisation. Motorola se targue d’offrir un vaste choix de couleurs et de revêtements afin de mousser l’attrait de son téléphone qui, par ailleurs, semble proposer une expérience correcte sans être exceptionnelle.

Finalement

Les amateurs du logiciel libre devront se consoler : un projet socio-financé d’un téléphone Ubuntu permettant de se connecter à un écran et un clavier n’a malheureusement pas atteint sa cible. Le projet était ambitieux, mais ne rivalise pas avec le projet « open source » le plus ambitieux de l’été : Elon Musk, le fondateur du service PayPal et du fabricant d’automobiles électriques Tesla a dévoilé l’Hyperloop, son idée d’un train à grande vitesse traversant les États-Unis en 45 minutes. Les détails restent toutefois vagues pour l’instant.