Plusieurs couleurs composent la lumière solaire, chacune possédant une longueur d’onde différente. La couleur violette a la plus petite longueur d’onde, alors que la couleur rouge a la plus longue. En traversant l’atmosphère, les rayons du soleil se heurtent aux gouttelettes d’eau, aux molécules de gaz et aux particules de poussière qui s’y trouvent. Les ondes lumineuses sont alors dispersées dans toutes les directions. À cause de l’angle qu’ils font par rapport à la terre, les rayons du soleil traversent une plus grande distance dans l’atmosphère lorsque le soleil est à l’horizon, donc à l’aube et au crépuscule, avant d’atteindre notre planète. Les rayons sont alors déviés par une épaisse couche de particules atmosphériques et les couleurs qui comportent les longueurs d’onde les plus courtes, telles le bleu, sont de plus en plus diffusées, laissant les longueurs d’onde plus longues, celles du rouge et du orange, nous atteindre. Voilà pourquoi le soleil nous apparaît rouge le matin et le soir. C’est également pour cette raison que les couleurs rouge et orange du soleil sont intensifiées par la pollution de même que par la fumée et les cendres rejetées par les gros incendies et les éruptions volcaniques.

Mais pourquoi dit-on qu’un ciel rose en soirée est annonciateur de beau temps pour le lendemain? C’est vrai seulement si le déplacement des systèmes (averses, fronts, nuages) s’effectue de l’ouest vers l’est. Les couleurs orange et rouge, malgré l’étendue de leur longueur d’onde, traversent difficilement les nuages de gouttelettes trop épais qui se trouvent dans l’atmosphère avant une averse. Lorsque ces nuages sont absents et que l’air est sec, les couleurs rouge et orange peuvent nous atteindre et colorent le ciel au coucher du soleil.