C’est pour vous faire savoir que votre poisson rouge est décédé et que vous pouvez arrêter de le nourrir. La nature fait bien les choses!

Un peu de sérieux. Les tissus corporels des poissons sont plus denses que l’eau. Pour éviter de couler, ils doivent compenser les effets de la gravité. La plupart ont un organe interne appelé «vessie natatoire». Celle-ci ajuste la flottabilité des poissons en réduisant ou en augmentant le volume de gaz qu’elle contient, un peu comme les ballasts des sous-marins.

Petite parenthèse: les poissons qui vivent au fond de l’eau n’ont pas de vessie natatoire. Les requins en sont aussi dépourvus. Pour ne pas couler,  ils doivent toujours nager!

La vessie natatoire se trouve dans l’abdomen du poisson, soit sous son centre de gravité, qui est situé près de la tête. Cela l’oblige à se maintenir en équilibre par des mouvements de nageoires.

Quand un poisson meurt, sa vessie natatoire s’emplit de gaz issu de la décomposition des organes. Ce gaz peu dense fait remonter le poisson à la surface. Et comme il est contenu dans l’abdomen, le cadavre se retourne et flotte le ventre à l’air.